Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 17:14

 

Scan10001

 

 

Bien peu connaisseurs de la personnalité du Président Wladimir Poutine, les pseudo-spécialistes de nos médias occidentaux ont cru pouvoir analyser comme un camouflet pour la Russie la prise du pouvoir à Kiev par des Ukrainiens pro-européens après avoir été pendant les quelques années gâchées de leur période orange plus pro-américains qu’européens.

C’était oublier un peu vite que, depuis l’affaire de Libye que la Russie  a de bonnes raisons, comme la Chine, de considérer comme un coup tordu des Occidentaux, le Président Poutine, en bon joueur d’échec, a  repris la main et s’est bien décidé à avoir désormais toujours un coup d’avance.

Il suffit de voir comment il a habilement manœuvré depuis trois ans dans l’affaire de Syrie pour penser qu’il n’aurait pas analysé depuis très longtemps toutes les situations qui pourraient se produire entre la Russie et l’Ukraine auquel les Occidentaux très imprudemment ont laissé miroiter l’espoir d’intégrer l’Otan et d’être associée à l’Union Européenne oubliant que ce pays n’est absolument pas dans une situation historique, culturelle et économique comparable à la Pologne ni même aux Pays Baltes.

En effet, il sait depuis longtemps que la situation de l’Ukraine est instable en raison notamment de l’attraction que l’Union Européenne exerce surtout depuis l’intégration de la Pologne et des Pays Baltes sur la partie occidentale du pays pour des raisons historiques et le restera longtemps s’il n’agit pas, contrariant fortement ses projets de restauration de l’influence russe.

En outre il a pu étudier tous scénarii à l’échelle d’un pays plus petit comme la Géorgie qui, elle aussi, a eu la volonté provocatrice d’intégration de la part des membres de l’Alliance Atlantique et  d’association de celle de l’Union Européenne.

La crise avec l’Ukraine dure depuis sa sortie de l’Union Soviétique de sorte que le Président russe a forcément prévu comme possibles les événements qui viennent de se produire à Kiev pour ne pas dire qu’il ne les a habilement provoqués en bon ancien des Services Secrets de manière à trancher une fois pour toute le litige qui l’empêche de faire avancer ses projets de Communauté des Etats Indépendants.

Aujourdhui les Occidentaux n’ont aucun moyens sérieux d’aider les Ukrainiens à se sortir du mauvais pas dans lequel certains agitateurs irresponsables les ont placés.

Bien au contraire les Etats Unis et l’Union Européenne ont bien besoin de la Russie pour essayer de se sortir des guêpiers syrien, iranien et également afghan.

Dans ces conditions, l’Ukraine ne peut éviter sa partition qu’en passant par certaines conditions russes avec l’encouragement des Occidentaux qui n’ont aucun intérêt à jouer les gros bras, à savoir :

  1. en renonçant à tout espoir d’intégration dans l’Otan et de partenariat bilatéral avec l’Union Européenne ;

  2. en acceptant d’intégrer la Communauté des Etats Indépendants autour de la Russie en contrepartie de l’engagement de l’Union Européenne (qui serait bien inspirée de demander aux Etats Unis de la laisser régler cette crise)  de négocier avec cette CEI seulement un grand accord de partenariat réglant sur tous les plans les rapports entre la partie Occidentale et Centrale de l’Europe avec sa partie Orientale dans la sphère naturelle d’influence depuis des siècles de la Russie dont on ne peut plus espérer la dépouiller.

A ce prix seulement, l’Ukraine pourra retrouver la seule forme de réelle souveraineté qu’elle a eue aux meilleurs moments de son histoire.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen - dans empireromaineuropeen
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : empireromaineuropeen
  • : Parti supranational pour un empire romain europeen alternative à l'empire américain
  • Contact

Recherche

Liens