Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 09:46

 

Scan10001

 

La Ministre Présidente de Sarre vient de prendre une initiative intelligente et pragmatique en  matière d’apprentissage des langues dans l’Union Européenne en décidant de proposer que son Länder devienne bilingue allemand-français.

Intelligente tout simplement parce que le simple  bon sens veut que pour favoriser la circulation des travailleurs dans les régions frontières à l’intérieur de l’Union, il vaut mieux inciter les jeunes à commencer à apprendre la langue du voisin avant l’anglais sauf s’il est la langue de l’Etat le plus proche.

En effet, s’il est légitime que les parents fondent beaucoup d’espoir de voir leur progéniture poursuivre des études après leur scolarité obligatoire, la majorité de leurs enfants n’en poursuivra pas et ne poursuivra  pas une carrière obligeant à posséder la connaissance de l’anglais qui peut d’ailleurs fort bien être appris en seconde langue de sorte que sauf apprentissage d’un métier nécessitant l’étude de cette langue, la maitrise de la langue de l’Etat voisin leur offre de bien meilleures perspectives de travail.

La Sarre rejoint ainsi le Luxembourg qui a compris depuis longtemps l’intérêt du bilinguisme allemand-français.

Le projet  Sarrois entend au préalable se baser sur «une large participation» de la population, dont «la volonté d'apprendre la langue du voisin» mais également «l'exploitation des chances lorsqu'il s'agit de créer un espace plurilingue par les entreprises, les chambres de commerce et d'industrie et les universités» est importante. Ce n'est donc qu'à la condition d'un soutien de la population et d'un développement à grande échelle de la «compétence française» que la Sarre entend devenir le premier Land plurilingue en Allemagne, conclut la Ministre Présidente.

Pour l'heure, plus de 18.000 travailleurs frontaliers lorrains se rendent en Sarre. L'économie sarroise est principalement axée sur la production et le commerce avec les entreprises de l'autre côté de la frontière. Le Land présente déjà le taux le plus élevé d'apprenants de français dans les écoles.

On reste en  droit  d’être étonné que ce bon sens ne soit pas toujours pas partagé par les Lander de Rhénanie Palatinat et du Wurtemberg. Mais plus encore que les Régions Lorraine, Alsace et Franche Comté, compte tenu de leur niveau de  chômage  et de celui de l’emploi dans la Rhénanie Palatinat, le Bade-Wurtemberg ou à Bâle, n’aient pas pris avant la Sarre un telle initiative en faveur de l’enseignement de l’allemand comme Ière langue étrangère.

Rappelons qu’avant la Sarre, le Bade Wurtemberg avait envisagé déjà de faire enseigner le français comme  Ière langue mais qu’un recours judiciaire favorable à l’anglais l’avait amené à y renoncer.

En Suisse, face à une attitude qui se croit moderne et dynamique des cantons de Zurich et alentours  en faveur du tout anglais, certains autres cantons situés carrément sur la frontière linguistique allemand-français tels que les cantons du Jura, de Bâle, de Neuchâtel, de Berne avec notamment la ville bilingue de Biel/Bienne, de Fribourg et du Valais commencent seulement à se rendre compte de l’intérêt du bilinguisme allemand-français alors que vu de l’étranger on peut raisonnablement être surpris  que de tels cantons dont certains ont des minorités linguistiques de langue française ou allemande n’aient pas depuis longtemps développé un tel bilinguisme.

Espérons que le  combat, en faveur des langues du voisin, soit  sérieusement repris d'un côté comme de l'autre du Rhin et puisse servir d’exemple à l’échelle de l’Union Européenne.

En attendant cette initiative doit être saluée avec enthousiasme et reconnaissance. Elle tient compte des réalités géographiques et politiques de la vallée du Rhin supérieur au XXI ième siècle.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen - dans empireromaineuropeen
commenter cet article

commentaires

michel-la-six 19/05/2014 18:09


     Bravo ! Enfin un état des lieux réaliste et équilibré après une galerie monotone de défaitisme affirmé de partout en dogme de prédicateur menaçant ou trop angélique pour
être honnête.


     L'exemple de La Sarre devrait servir cette cause à l"Europe" pour mieux nous réunir, déjà entre voisins. La France en ce domaine n'a pas assez compris l'intérêt de
la Langue au bénéfice de tous, Allemands, Italiens, Espagnols, pour Eux, aussi pour Nous, en bonne intelligence pour construire Notre Europe à l'échelle d'un Monde où Elle pourra compter.


     Merci à Vous, merci Madame Annegret Kramp-Karenbauer.


                               
Michel-la-six.

Présentation

  • : empireromaineuropeen
  • : Parti supranational pour un empire romain europeen alternative à l'empire américain
  • Contact

Recherche

Liens