Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 12:04

 

  

Alors que comme la France et le Royaume Uni auraient du raisonnablement s’y attendre, le colonel-guide est toujours là , ses troupes font plus que résister alors que les rebelles sont obligés d’appeler au secours l’OTAN pour maintenir leurs positions .

 

Dans le même temps, comme il fallait également s’y attendre, les tensions deviennent croissantes  aux sujets des réfugiés tunisiens entre deux membres de l’Union Européenne, la France et l’Italie ; et elles ne vont faire que s’accroitre avec l’arrivée des  500 premiers réfugiés libyens en Italie alors que celle-ci va avoir  beau jeu d’y voir le résultat de la politique de la France. Or si on peut concevoir que des patrouilles maritimes mixtes franco-italiennes vont freiner, en accord avec les autorités tunisiennes, de nouvelles arrivées de Tunisiens en Italie, on voit mal comment sur le plan humanitaire, il va pouvoir en étre de même avec les réfugiés libyens. Or l’Allemagne a commencé d’exprimer sa voix sur ce sujet à l’égard de l’Italie pour calmer ses menaces de laisser transiter ces réfugiés à travers l’Italie non seulement en direction de la France mais également de l’Autriche.

 

Comme certains généraux américains l’admettent, les rebelles libyens ne semblent pas prêts de marcher sur Tripoli de sorte qu’il y a fort à parier  que la ligne de front va se stabiliser ébauchant une future partition de fait de la Libye entre Tripolitaine et Fezzan d’une part, Cyrénaïque de l’autre.

 

Dans ces conditions l’OTAN, l’Union Européenne, n’en déplaise au gouvernement français a fini par admettre que la solution ne serait pas militaire mais politique. En effet aujourd’hui une « solution » militaire ferait plus de victimes parmi les civils que parmi les combattants des deux camps alors que le fondement prétendu de la résolution 1973 de l’ONU est la protection des civils quel que soit le camp auquel ils appartiennent.

 

Dans ces conditions la « Feuille de route » de la Turquie, membre de l’OTAN qui depuis le début des opérations a fait preuve de ses réticences apparait bien venue.

 

 Il faut en effet dans les meilleurs délais, comme elle le propose :

 

1.     un cessez le feu

2.     la création d’espaces humanitaires 

3.     l’engagement d’un processus démocratique prévoyant dans un délai raisonnable des élections libres

 

et ce, sans l’exigence préalable du départ du Colonel-Guide qui apparait irréaliste.

 

Comme on peut raisonnablement penser que l’Organisation des Etats Africains, déjà suffisamment empêtrée avec l’affaire  de Cote d’Ivoire, acceptera la proposition turque et qu’il n’est pas exclu que la Ligue Arabe l’accepte aussi , on voit mal comment l’Union Européenne ne pourra pas, divisée comme elle l’est, ne s’y ralliera pas majoritairement nonobstant l’opposition résolue du Royaume Unie et surtout de la France qui ne pourront pas encore longtemps continuer de prétendre qu’ils ont raison contre la majorité des autres.

 

Et la France ferait bien d’admette que c’est le seul moyen d’éviter un afflux de réfugiés Libyens  qu’elle peut penser avoir pour le moment évité en empêchant l’encerclement de Benghazi.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen - dans empireromaineuropeen
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : empireromaineuropeen
  • : Parti supranational pour un empire romain europeen alternative à l'empire américain
  • Contact

Recherche

Liens