Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 11:04

La résolution adoptée par l'ONU contre la Libye à l'initiative de la France  serait approuvée par plus des 2/3 des Français.

Cela n'a rien d'étonnant dans la mesure ou cette résolution répond de manière spectaculaire à une émotion légitime d'une opinion publique rendue trés hostile au Colonel-Président en raison de ses actions surtout passées et moins présentes.

En outre, tant que l'on prévoit de n'engager militairement que des pilotes militaires de métier ou de tirer sur une cote depuis des navires de guerre, c'est à dire dans un combat inégal et peu risqué en vies de militaires professionnels de surcroit, l'opinion publique favorable dans une démocratie ne peut étre que majoritaire .

Reste que si un avion français venait à étre abattu et que son pilote parvienne à s'éjecter en tombant aux mains de

'l'ennemi", cette opinion publique aura vite fait d'évoluer .

 

Surtout  les médias ne pourront plus longtemps se contenter d'informer,assez mal  d'ailleurs, cette opinion  (on peut dénombrer de sa part, y compris d' Al Jesirah aujourdhui, les memes carences qu'au début et pendant la guerre du Golf),  mais de la faire réfléchir  davantage sur les conséquences de l'application d'un droit international développé par les "Humanitaires"  souvent au passé anti-militariste qui, jusqu'à présent ,se contentaient d'une reconversion des armées dans des actions humanitaires ou de police au dépend d'ailleurs de leur entrainement et qui désormais voudraient les voir combattre carrément au nom de la défense  des droits de l'Homme dans le Monde, ce qui n'est pas leur métier.

 

On peut d'ailleurs s'étonner que les memes refuseraient que la France augmente le nombre de ses soldats en Afghanistan ( qui soit dit en passant présente pour elle moins d'intérét économique que la Libye) alors et pourtant qu'ils ne devraient  pas considérer que le retour par la force des Talibans au pouvoir serait de nature à y installer un gouvernement plus démocratique que l'actuel.

 

La diplomatie française a réussi à faire accepter par une certaine majorité des membres du Conseil de Sécurité la notion juridique de " Responsabilité de protéger"  qui confére le droit de s'ingérer dans les affaires intérieures d'un Etat en proie à une rebellion .

 

Mais distingue-t-on entre protection de civils désarmés ou non ? Non, semble-t-il !

Et peut-on faire une distinction entre civils favorables au gouvernement en place ou aux rebelles ? Non à l'évidence !

 

Dans ces conditions, en cas de cessation de feu par le gouvernement  libyen,  vérifié sur le terrain  par les représentants de pays s'étant abstenus de voter la résolution  ( Allemagne, Brésil, Chine, Inde et Russie), une ligne de cessez le feu sera établie, l'Europe et la France auront évité d'avoir à recueillir des réfugiens libyens en nombre mais  la partition du pays sera consacrée  pour longtemps !

 

Mais on peut imaginer que les Opposants armés au Colonel-Président voudront reconquérir militairement le terrain perdu ; dans cette hypothése, les civils libyens restés favorables au régime devraient également avoir droit à la protection internationale ! Comment la France compte-elle la garantir ?

 

En dehors du cas de la Libye qui peut apparaitre un peu comme un "réglement de compte" international contre le Colonel-président aprés les échecs passés, la France a -t-elle l'intention et la capacité à appliquer ses principes non à tous les pays de  la planéte ( Chine, Russie.....) mais  ne serait-ce dans l'immédiat aux pays du Monde Arabe ( Bahrein, Yémen...)   ou d' Afrique ( Cote d'Ivoire.....)  ?  On peut en douter  ou l'espérer  !  Une chose est en toute hypothése certaine, c'est que l'opinion publique n'est certainement pas majoritaire pour soutenir une telle politique.

 

Pour éviter demain  les conséquences d'une  politique non approuvée par la totalité de ses membres , c'est l'Union Européenne qui devrait se réunir d'urgence à l'initiative cette fois de l'Allemagne pour établir les principes d'une politique étrangére et de défense commune des Etats de  l'Union en attendant qu'elle puisse en avoir une unique.

 

Sans cela, la cohésion de l'Union et son approfondissement seront en danger car ce sont les nationalistes dans chaque Etat qui reprendront les faveurs de l'opinion publique.

 

 

 

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen - dans empireromaineuropeen
commenter cet article
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 11:36

L’Union Européenne a  une Haute Représentante faute d’avoir pu accepter, à cause notamment de la France, d'avoir son Ministre des Affaires Etrangères. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette  Haute Représentante  ne s’est pas  beaucoup manifestée  pour  pouvoir exprimer une position commune de l’Union sur la crise libyenne ; on peut le comprendre dans la mesure  ou chaque Etat Nation  qui la compose conserve, illogiquement encore, sa propre politique étrangère et prend des initiatives sans concertation préalable avec les autres ;  et  notamment la France et la Grande Bretagne qui disposant d’un siège permanent au Conseil de Sécurité  adoptent sur l’affaire Libyenne une posture  plus américaine que celle des américains.

 

Alors que l'Union Européenne ne s'est pas prononcée à l'unanimité sur le principe d'une "no fly zone" et que notamment l'Allemagne et l'Italie n'y étaient pas favorables, la France a présenté seule - alors que l'on aurait pu s'attendre à une présentation au moins conjointe avec la Grande Bretagne- une résolution devant le Conseil de Sécurité des Nations Unies qui a été acceptée .

 

On ne peut manquer néammoins de relever que  l'Allemagne s'est abstenue quelles que soient ses raisons.

 

Surtout on doit relever que si la Chine et la Russie n'ont pas opposé leur droit de veto, deux grandes démocraties comme le Brésil et l'Inde se sont également abstenues comme elles.

 

Si le Liban, censé représenter la position des pays arabes, a bien voté pour, on doit tenir compte du fait qu'en ce qui concerne les autres Etats arabes riverains de la Méditerrannée tout d'abord, l'Algérie et  la Syrie sont contre la mesure votée et qu'actuellement les gouvernements de l'Egypte et de la Tunisie n'ont pas encore confirmé par des élections leur légitimité.

 

Parmi les pays membres de l'Otan, la Turquie qui serait capable de participer à la mise en oeuvre des mesures militaires à prendre dans le cadre de la résolution votée, est hostile à toute intervention armée contre la Libye meme si elle approuverait la résolution. Elle se contenterait d'un cessez le feu que le Colonel dictateur  pourrait avoir l'intelligence de mettre en oeuvre dès lors qu'il a repris le controle de la majorité du territoire libyen gelant la situation actuelle favorable et retirant toute base juridique à l'intervention autorisée. 

 

En revanche, s'il n'y a pas de cessez le feu ,la France va donc devoir prendre une part importante sinon prépondérante dans des actions militaires dès lors que, mis à part une participation éventuelle symbolique de l'Egypte et du Maroc, seule l'Angleterre et les Etats Unis,qui ne montrent pas  un enthousiasme débordant, soit trois pays occidentaux , sont véritablement en mesure d'agir .

 

On ne s'empéchera pas de penser hors de France, aprés les premières louanges de circonstance sur sa solidarité à l'égard des oppositions  arabes naissantes dont on ne demande qu'à vérifier qu'elles ont les aspirations démocratiques qu'elles prétendent avoir, que, pour redorer le blason sérieusement terni de sa diplomatie, le Président français s' est lancé avec le colonel dictateur Kadhaffi  dans une véritable "partie de bras de fer ou plutot de poker"

 

Reste à espérer que la France ait les bonnes cartes en main !

 

A défaut, certains ne se géneront pas demain, meme au sein de l'Union Européenne, de faire observer le moment venu  qu'elle a pris le risque d'ouvrir " la boite de Pandore" femme,qui, on se le rappelera, dans la mythologie grecque, est responsable de la venue du Mal sur la Terre.

 

Mais d'un mal sortira  au moins un bien en ce sens que cette crise aménera l'Union Européenne à accélerer sa marche vers le fédéralisme en créant  un véritable Ministére Fédérale des Affaires Etrangéres en charge seul d'incarner la politique étrangére de l'Union, définie non à l'unanimité mais à la majorité qualifiée.

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen - dans empireromaineuropeen
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 12:03

Si on peut comprendre qu'en dehors des villes, l'opposition libyienne ne soit pas militairement en mesure de résister à la puissance des armes du gouvernement Libyen, en revanche on devrait s'étonner de son incapacité avec les armes dont elle dispose qu'elle ne soit pas davantage capable de tenir les villes dont on sait qu'en cas de combats de rue menés par une résistance déterminée la prise est trés diificile .

 

Manifestement tel ne semble pas étre le cas . A tel point que les plans d'intervention  français  auraient été totalement inadaptés.

 

Désormais le blocus de Benghasi ne semble plus qu'une question d'heures. Et on peut douter d'une longue  résistance alors et pourtant que de par la taille de la ville une telle résistance devrait  avoir lieu si véritablement l'opposition -qui dispose suffisamment d'armes pour le faire-est majoritaire et déterminée à se battre comme elle le dit.

 

Dans ces conditions, pour ne pas encore étre prise de cours à la suite d'initiatives  intempestives de certains de ses dirigeants, l' Union Europeenne va devoir moralement accepter, non pas les 300 000 réfugiés économiques qu'elle croyait devoir attendre de Tunisie mais un nombre équivalent de réfugiés politiques libyens .

 

Si les navires de guerre français et anglais positionnés au large des cotes de la libye  doivent préparer un  plan,

c'est peut -étre désormais un plan d'évacuation depuis Benghasi ( avec l'aide de paquebots grecs ou italiens réquisitionnés)  et  nos ministres de l'Intérieur  un plan d'accueil  de ces réfugiés dans l'Union Européenne, dont la plus grande  partie en France et en Angleterre ,et ce  pour avoir donné l'espoir à des opposants de renverser  avec leur soutien purement moral un régime dont personne ne sait s'il n'a pas le soutien de la majorité de la population malgré son caractére dictatorial.

 

Et ce à un moment ou tous nos efforts d'aide devraient étre dirigés vers la population japonaise sinistrée !

 

On peut penser que le colonel Khadaffi  laissera partir en effet  avec un certain plaisir de Benghasi  vers l'Europe , tous les opposants rebelles  trop compromis aprés que les autres aient cru préférable d'accepter son offre d'amnistie.

 

Et comme il n'est pas aussi fou que certains font semblant de le croire, une décision de l'ONU  autorisant  des militaires à assurer la protection des rebelles qui voudront fuir leur pays depuis Benghasi ne sera peut-étre meme pas nécessaire !

 

Le colonel, comme il l'a laissé faire  à la frontiére tunisienne ou à l'aéroport de TrIpoli, pourrait fort bien décider laisser partir qui il voudra  par un  "corridor humanitaire"  en direction du port que les troupes fidéles à son régime laisserait ouvert dans l'encerclement  de Benghasi .

 

 

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen - dans empireromaineuropeen
commenter cet article
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 11:02

L' Europe du moins certains de ses membres ont  mis des siècles à mettre en place des gouvernements démocratiques .

 

Ces démocraties, qui n'ont pas grand chose à voir avec la démocratie de la Gréce antique, n'ont pu naitre chez  nous que parce que ces membres ont atteint à un certain moment de leur histoire un certain niveau de développement.

 

Ce niveau de développement non seulement de l'économie mais également de son corollaire celui de l'instruction a permis trés lentement de dégager ce que l'on appelle " les Droits de l'Homme et du Citoyen".

 

Contrairement à une idée trop partagée, ces pays dans lesquels la souveraineté des gouvernements émane du peuple, peuvent fort bien pourtant avoir à leur tete un dictateur dès lors que la majorité du peuple l'a voulu. On se rappelera  sous la République romaine,l'exemple du dictateur Cincinnatus ; plus proche de  nous celui des  "démocraties populaires" reposant sur le principe de la dictature du prolétariat, à priori majoritaire .

 

Si nos démocraties occidentales parlementaires actuelles constituent incontestablement un modéle à atteindre par tous les pays du monde, car sa supériorité apparait indubitable dans la mesure ou seules elles permettent à l'individu son plein épanouissement ,  elles connaissent de manière croissante la limite de leur succés dans la mesure ou ce plein épanouissement de l'individu  a pour corollaire, par le développement de  son égoisme, sa perte du sens de l'intérét général . Dès lors trés rapidement, en période de difficulté croissante de développement,  le peuple dans ces démocraties sera favorable à la mise en place de gouvernements autoritaires pour ne pas dire dictatoriaux dès lors que ceux en place, par démagogie, s'avérent incapables d'arbitrer entre les différents intéréts partculiers et de redonner au peuple ce sens de l'intérét général.

 

Or par une certaine forme d'angélisme,alors pourtant que trés peu de peuples de pays en voie de développement ont atteint le niveau de développement qui a permis l'émergence en Europe Occidentale des démocraties et le respect progressif des droits  de l' homme et du citoyen et risquent fort de revenir rapidement à des formes de gouvernements nationalistes autoritaires, l'Union Européenne,et les USA à un bien moindre degré, voudraient imposer aux autres peuples la mise en place de démocraties parlementaires de type occidental à l'ensemble de la planéte.

 

Ce que veulent les peuples des pays en voie de développement, c'est tout d'abord que le développement de type occidental profite à la majorité ce qui n'est pas le cas et n'est pas véritablement possible économiquement d'ailleurs si, parallélement pour sortir de sa crise actuelle le monde développé veut retrouver des taux de croissance de l'ordre de 3% alors que le rattrapage dans un délai acceptable des pays à développer  suppose des taux de croissance de l'ordre de 10% et plus.

 

Tant que donc l'Union Européenne et les USA  n'auront pas réussi à faire admettre à leurs propres peuples   l'idée d'un meilleur partage des ressources de la planéte avec les pays pauvres, partage qui implique corrélativement un meilleur partage de la richesse entre les riches et les pauvres à l'intérieur de leurs propres pays et donc un changement de modéle de développement,  les démocraties occidentales ne peuvent constituer un modéle de gouvernement réaliste pour les pays à développer ni un exemple de développement alors que les riches y sont , comme dans les pays qui émergent, de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres et nombreux.

 

C'est donc non seulement de l'angélisme mais d'une certaine hypocrisie dont nos dirigeants occidentaux font preuve en faisant semblant de prendre fait et cause pour les mouvements "démocratiques" qui agitent les pays à développer dès lors qu'économiquement ils s'avérent incapables  d'aider massivement financièrement ces pays alors qu'eux-meme se trouvent en pleine crise de l'endettement due à un développement irresponsable depuis 40 ans.

 

Pour le moment donc seule  la "Real Politik"  est applicable par les dirigeants responsables de l'Union Européenne.

Toute autre politique conduira à obliger l' Europe non seulement à mieux controler l'immigration économique mais à restreindre l'accueil des réfugiés politiques  dont elle aura contribué à accroitre le nombre.

 

Sinon l'Europe fera le lit des nationalistes xénophobes de tout poil, puis elle éclatera .

 

 

 

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen - dans empireromaineuropeen
commenter cet article
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 11:58

Si la Ligue Arabe a accepté le principe d'une " no fly zone" sur la Libye préconisée  par les USA, la France et l'Angleterre, aucun pays arabe n'a semble-t-il à ce jour proposé de participer à la mise en place de celle-ci, ni de l'Egypte et de la Tunisie voisines dont les gouvernements actuelsdisposent de certains moyens militaires aériens surtout l'Egypte mais n'ont  aucune légitimité tant que des élections n'y auront pas été organisées démocratiquement ; surtout elle s'est  opposée à une intervention militaire au sol .

 

En revanche si la Ligue Arabe a engagé des discussions avec l'opposition Libyenne, elle s'est bien gardée de la reconnaitre, à la différence de l' Union Européenne, bousculée par la France, comme seul interlocuteur légitime.

 

Dans le meme temps, l'Organisation de l'Unité Africaine n'a toujours pas décidé d'une intervention militaire en Cote d'Ivoire pour permettre au gouvernement démocratiquement élu  de gouverner .

 

Car dans ce pays, on se rend bien compte qu'il ne présenterait guére d'intérét à mettre en place une " no fly zone"  dont l'efficacité meme en Libye reste à démontrer dans la mesure ou, semble-t-il, l'intervention de l'aviation loyaliste n'est pas indispensable pour la reprise des villes sous le controle de l'opposition.

 

Il faudra bien finir par admettre que seules des interventions militaires au sol sont décisives.

 

Avant de gesticuler,les diplomates doivent se poser la question de savoir quels pays accepteraient de s'engager dans des interventions armées au sol sous couvert de l' ONU  avec un risque de résultat incertain en l'absence d'une connaissance approfondie, faute de renseignements fiables des services diplomatiques et militaires, des forces en présence.

 

En ce qui concerne les pays de l' Otan, ou trouveront-ils des  troupes alors qu'ils en manquent chroniquement notamment en Afghanistan?

 

Or si on ne dispose pas des moyens sufisants, ou on n'est pas capable de se les donner, on ne s'engage pas !

 

Sinon, le résultat est désastreux.

 

Rappelons nous qu'en Afghanistan, les américains ont cru judicieux d'armer les talibans contre le gouvernement pro-soviétique en place et les Russes. On voit le résultat !

 

On voit également le résultat de la guerre d'Irak !

 

Désormais l'Occident par son bras armé l'OTAN  va devoir maintenir encore longtemps une présence militaire accrue en Afghanistan mais aussi en Irak .Et il apparait exclu, comme "armée des croisés" qu'elle intervienne à nouveau dans un pays musulman.

 

Faute par les USA de l'envisager sérieusement, l'Union Européenne veut-elle  s'engager un jour, au coté de pays arabes réticents ou déstabilisés dans un nouveau conflit armé terrestre ? Certes ce sera peut-étre le moyen d'accélérer l'unification de l'Europe mais dans des conditions trés risquées.

 

Si oui, les citoyens européens doivent étre conscients et ne pas laisser leurs dirigeants agir inconsidéremment.

 

 

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen - dans empireromaineuropeen
commenter cet article
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 11:50

Le Colonel Kadhaffi est jugé fou par certains de nos dirigeants ; cela n'empéche pas qu'à certains égards il s'avére  tout compte fait plus intelligents que certains d'entre eux .

 

Force est d'admettre qu'une bonne partie de la population, peut-étre plus de 50% continue de le soutenir.  Et sa manière de procéder pour battre une opposition armée ( sans doute de plus en plus par les services secrets occidentaux)  dont personne ne peut réellement mesurer le soutien par l'ensemble de la population , risque de rendre difficile la tache du Procureur d'un  Tribunal Pénal  International  d'autant plus hativement saisi qu'avant l'apparition de cette opposition, personne n'avait envisagé, et pour cause, de le saisir .

 

En effet, il est probable que le Colonel kadhaffi,aprés avoir regagné une à une les villes passées à l'opposition dans lesquelles on risque de voir autant de populations lui manifesfer leur soutien que celles que l'on avait pu voir, hors de Benghasi, demander son départ, va militairement se contenter d'organiser un blocus de cette ville jusqu'à la reddition de ses opposants.

 

L'Union Européenne a certainement fait preuve de sagesse en  ne suivant pas la politique préconisée par le Premier Ministre anglais et surtout le Président  français, en mal  de vouloir redonner à l'Angleterre et la France  leur  virginité perdue.

 

Néammoins ce  sont cette fois de vrais réfugiés poltiques Libyens que l'Italie verra sans doute prochainement débarquer en plus des immigrants économiques tunisiens. Et  des réfugiés politiques que nous devrons accueillir en Europe et plus particulièrement en France (en pleine ascension de Marine Le Pen) et en Angleterre . 

 

Or  personne ne peut contester que chaque fois que ces combattants de l'opposition  tiraient , ils éprouvaient le besoin de crier " Allah est grand" quand dans le meme temps on voyait disparaitre des manifestations egyptiennes et tunisiennes les femmes que l'on y voyait au début.

 

Il a été  facile et tout compte fait un peu irresponsable pour des membres souvent jeunes de la bourgeoisie arabe d'étre contestataires sur internet, beaucoup  moins de continuer d'aller se battre pour soutenir leurs idées lorsque le peuple encouragée par des médias incapables d' analyses sérieuses, se révolte sans qu'aucun réel leader ne soit capable de le diriger dans sa lutte.

 

Nos gouvernants ,en principe renseignés, auraient du réfléchir à un tel scénario.

 

Demain au lieu de la démocratie, ces pays risquent tout simplement d'avoir à leur tete soit de nouvelles dictatures militaires soit des dictatures islamistes.

 

On est en droit raisonnablement de penser que la situation de la population en Irak est moins bonne maintenant que du temps de la dictature de Saddam Hussein !

 

Meme proscrit  par une partie de la Communauté internationale, le colonel Kaddhaffi trouvera demain, grace à son pétrole des alliés intéressés  qui ont un souci  effréné de satisfaire leurs besoins énergétiques et n'ont pas nos préoccupations démocratiques occidentales (  la Chine   notamment) .

 

Et il faut espérer qu'après avoir renoncé à soutenir toutes les révolutions du Monde, le Colonel-Président se remette pas, grace aux revenus du pétrole qu'il trouvera le moyen de percevoir en dépit de toutes les interdictions prononcées, à soutenir les Islamistes de tout poil .

 

Mais peut-étre sera-t-il là encore plus intelligent que ne l'ont  pensé les  dirigeants anglais et français?

 

Et désormais ceux-ci doivent l'espérer  car sinon ils auront prochainement à rendre, avec leurs " Conseillers"  des comptes à leur population pour leur précipitation.

 

Car Gouverner, c'est  Prévoir !

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen - dans empireromaineuropeen
commenter cet article
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 11:16

Comment, alors qu'il y a encore peu de temps, des anciens dirigeants européens tel le Premier Ministre Tonny Blair, mais aussi  des dirigeants en place tels les Présidents Sarkozy et Berlusconi...etc.... trouvaient parfaitement légitime le gouvernement de Monsieur Kaddhaffi, peuvent-ils demander aujourdhui à l'Europe  par la voie de ses  Présidents de  faire comme si subitement, par l'apparition d'une opposition dont la seule force est semble-t-il celle que lui a attribuée un peu vite,  par une information manifestement trés lacunaire, les médias internationaux, un tel gouvernement aurait perdu sa légitimité internationale ? 

Que la Libye soit dirigée par un dictateur personne n'en a jamais douté sans pour autant discuter de la légitimité de ce gouvernement !

Combien d'Etats qui siégent dans les organisations internationales sont des dictatures ? Sans doute plus que des démocraties!

Appartient-il aux médias de décider pour autant qui d'un gouvernement en place ou d'une opposition dont on ne mesure pas la force est légitime ? Et nos dirigeants doivent-ils subitement,  sous la pression des opinions publiques influencées par des médias certainement moins capables de recueillir des informations  fiables que les services de renseignements occidentaux qui se sont révélées incapables d'en recueillir et de communiquer à nos gouvernants, décider de leur emboiter le pas ? 

 

Si  les nations europeennes admettent de perdre progressivement leur souveraineté au profit de l'Union Européenne et voudraient imposer sur le plan international leur modéle de démocratie  et  un droit d'ingérence fondé sur leur conception des droitsde l'hommes, elles doivent admettre que de moins en moins d'Etats reconnaissent, meme si on doit le déplorer, que ce modéle leur est applicable et meme serait supérieur au leur. Le dévelopement du sentiment national hors du monde occidental  est lui en plein dévelopement et  ne tolére pas d' atteinte à la souveraineté par des Instances mondiales dominées par les puissances occidentales (Si la Turquie demande son intégration à l'Union Européenne, on devrait se réjouir de l'accepter ne serait-ce que dans la mesure ou cela freinerait  un sentiment national exacerbé alors que l'on ne peut que constater l'incapacité du monde arabe  et ne serait que des pays du Maghreb au nationalisme croissant à  s'intégrer dans une Union ).

 

Dès lors la politique préconisée  par l'Angleterre et la France et demain sans doute sous leur pression par les dirigeants de l'Union risque d'apparaitre à beaucoup d'Etats comme celle de la canoniére des Etats colonisateurs comme  à la fin du XIX° , politique appliquée aux seuls états militairement faibles mais qu'on se garderait bien d'appliquer dermain  à la Chine quelle que pourrait étre la répression exercée par elle sur certaines populations dont on pourrait légitimement penser  que leur révolte serait le fait de la majorité d'entre elles et donc légitime.

 

Si  la Libye se  trouve engagée dans une guerre civile, seul le gouvernement en place est en droit internationalement d'appeler à l'aide la communauté internationale et certainement pas une opposition dont  la représentatitivité démocratique ne peut étre évaluée et la légitimité reconnue ; dès lors la poltique de la canoniére  est illégitime et se révélera inefficace. Si l'opposition est telle, nonobstant  les moyens militaires et policiers dont disposent  le colonel président, elle doit gagner à terme sans une aide militaire occidentale qui lui retirerait toute légitimité.

 

L'intervention en Irak a été une stupidité qui va contraindre l'Occident  à s'y maintenir pour longtemps!

En politique internationale, certains "remédes" sont pires que le mal .Sinon qu'attend-on pour préparer une intervention militaire en Cote d'Ivoire ? Faute de pouvoir heusement  impliquer à nouveau l'Otan qui n'aurait jamais du étendre ses missions initiales ,laissons les réveurs croire possibles de multiplier les troupes de l'ONU  dont on connait la totale inefficacité militaire malgré un cout faramineux qui servirait mieux au développement des pays concernés.

 

Une seule chose est sure, c'est que  nos dirigeants devront rendre des comptes à leurs opinions publiques pour les conséquences qu'elles subiront du fait de leur conversion précipitée en cas de maintien au pouvoir du colonel Kadhaffi !

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen - dans empireromaineuropeen
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 14:27

Il apparait clairement que les événements en cours dans les pays arabes n'ont pas du tout été envisagés par les services de renseignements non seulement des Etats de l'Union Européenne mais des Etats Unis nonobstant les moyens considérables  mis en oeuvre par ces derniers. La politique étrangére de l'Europe censée étre incarnée par sa récente Haute Représentante s'en trouve toute aussi peu réactive et confuse que celle incarnée par Madame Clinton.

Sur le plan des différentes forces en présence notamment actuellement en Lybie le citoyen a le triste sentiment que la politique  étrangére semble trouver ses sources d'information dans les médias qui se trouvent à l'évidence moins informés que quiconque et dont les analyses politiques apparaisent pour le moins superficielles.

Comment les médias puis nos gouvernements peuvent-ils raisonnablement s'étonner de la résistance du gouvernement Lybien ?

Parce qu'ils n'ont pas disposé et ne disposent pas d'informations fiables des services de renseignement ou n'en ont  pas tenu compte.

Tout ceci est trés inquiétant et mérite la création de Commission d'enquéte sur de tels disfonctionnements !

Comment le citoyen européen peut-il désormais penser que sa défense peut étre valablement assurée tant sur le plan extérieur que meme sur le plan intérieur si ses gouvernements ne sont pas capables d'évaluer les menaces et de mettre en place les moyens pour y faire face ?

 

1. à l'évidence personne ne semble vraiment savoir s'il existe une menace potentielle de tirs de missiles par exemple depuis la Lybie sur le Sud de l'Europe (Italie, Gréce, France, Espagne...)  voir d'ailleurs de l'Iran . 

Quel systéme y a t-il actuellement pour nous protéger d'une telle menace ? Aucun de sérieux !

 

2.personne ne semble vraiment mesurer  davantage la menace sur les approvisonnements en énergie et matiére première pour l'Europe dans les prochaines années.

De quelles marines de guerre disposons nous pour protéger les navires marchands ?  Des marines dont le nombre de batiments est trés notoirement insuffisants !

 

3.personne ne veut sérieusement réfléchir à la menace intérieure sur tous les points sensibles du territoire européen (des dizaines de milliers)

De quelles forces territoriales l'Europe dispose -t-elle ? Ridicules depuis que l'on a supprimé la conscription ( L'Allemagne meme venant de la supprimer) !

 

Les armées de métier déjà largement absorbées par les opérations militaires extérieures qui se multiplieront sans aucun doute, devront de plus en plus se mobiliser également dans des opérations de protections et d'évacuations de leurs ressortissants à l'extérieur.

 

Il faut d'urgence que l'Europe :

 

1. accroisse considérablement ses moyens de renseignement ,

2. se dote d'un systéme anti-missile ( la dissuassion nucléaire étant inadaptée dans certaines situations),

3. se dote d'une marine de guerre fédérale conséquente,

4. rétablisse la conscription dans tous ses Etats membres sous forme d'une armée de milice sur le modéle helvétique  encadrée par la gendarmerie (restée militaire) destinée à assurer les effectifs nécessaires pour la défense opérationnelle du territoire de nature à dissuader les ennemis intérieurs potentiels.

 

A défaut de le faire, nos gouvernants auront une grande responsabilité à l'égard de l'histoire de l'Occident.

 

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen - dans empireromaineuropeen
commenter cet article
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 14:23

Rappelons-nous qu'alors que la République d 'Irlande est modérement endettée, elle a du venir au secours de ses banques  "plombées" notamment par la bulle immobiliere  qui s'est crée dans ce pays en raison de la faiblesse anormale des taux hypothécaires en   demandant 85 Milliards d' aide de l'Europe.

Si l'on peut espérer que dans ce pays de 4 miilions d'habitants, cette somme permettra aux banques de supporter convenablement les importantes provisions qu'elles ont du constituer en raison de la baisse importante des actifs immobiliers qu'elles ont financés,  on a en revanche de sérieuse raison de douter que 20 Milliards d'euros devraient suffire  à régler le meme probléme dans le royaume d'Espagne qui comptent dix fois plus d'habitants et  ou là aussi le risque ne vient pas tant de l'endettement de l'Etat que des engagements énormes et inconsidérés pris par les banques espagnoles dans l'immobilier.  En effet comment comprendre qu'avec des logements invendus pouvant loger 5 millions de personnes les prix n'aient pratiquement pas baissé permettant aux banques espagnoles de limiter leurs provisions et faisant croire à une situation moins mauvaise qu'elle ne doit l' étre en réalité.

 

Les stress test  pratiqués dans les différents pays pour permettre d'éviter un risque systémique se révélent peu crédibles et n'ont donc pas réussi à rassurer la communauté financière. A juste titre !

 

En effet  bon nombre des logements financés par les banques espagnoles ne pourront étre vendus dans un délai raisonnable sans une trés importante baisse des prix pouvant aller jusqu'à 50 % et ce d'autant moins que les conditions de prét à taux historiquement trés bas avec amortissement jusqu'à 50 ans  ne sont plus d'actualité.

 

Vraisembablement une bonne partie du stock devra étre vendu judiciairement  aux enchéres au maximum de 50 %  du prix auquel il reste proposé.

 

Si les autorités européennes en avaient le pouvoir, elles devraient pouvoir contraindre les banques espagnoles à provisionner les crédits hypothécaires sur les invendus dans de bien plus grosses proportions.

 

Trés grossièrement on découvrirait alors que le Royaume d'Espagne risque pour renflouer ses banques d'avoir besoin d'une aide de l'ordre de 450 milliards.

 

En conclusion, le respect de la souveraineté d'un Etat, de son amour propre, ne doit pas conduire à laisser perdurer un risque systémique préjudiciable à l'ensemble des Etats membres de l'Union Européenne.

 

Il faut en finir avec une Europe des Nations qui a failli et mettre d'urgence" en place des institutions fédérales  permettant de controler de manière fiable la situation financière des Etats membres et de leur imposer des régles.

 

Il n'y a pas de solidarité à attendre d'eux sans cela !

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen - dans empireromaineuropeen
commenter cet article
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 19:04

 

Nos ancêtres les Romains adhéraient unanimement à un certain nombre de valeurs essentielles. En premier lieu , rien d’important ne s’entreprenait sans le souci de la dignitas, c'est-à-dire de l’estime, de la considération que l’on a de soi, la réputation dont on jouit aux yeux des autres , le regard que portent sur vous les ancêtres.

En toute circonstance, il s’agissait de ne pas faillir.

 

Or  qu’est ce que nos prétendues « élites » ont conservé de l’héritage de nos ancêtres les romains ?

 

La dignité certainement pas lorsque l’on voit le comportement  de la majorité d’entre elles !

Le sens moral voire le simple bon sens, pas davantage !

 

Comment le peuple peut –il continuer d’avoir du respect, de la confiance à l’égard de ses dirigeants lorsque l’on voit le comportement  indécent des héritiers de la plupart des dynasties européenne, celui démagogique et irresponsable des hommes politiques  et  l’enrichissement éhonté des dirigeants des grandes entreprises qui ne trouvent pas anormal de gagner aujourdhui jusqu’à 300 fois ce que gagne  le plus petit de leur subordonné.

 

Alors que le peuple a besoin de modèles  à imiter, on distribue des décorations à n’importe qui pour n’importe quoi .

 

Rappelons nous qu’en 52 avant Jesus-Christ, l’avocat romain Cicéron quitte Rome désabusé après avoir achevé son « De Republica » dans lequel il appelle de ses vœux le meilleur des citoyens celui qui rétablira l’ordre et la prospérité . Sa conviction est faite, ses illusions envolées, la République est morte.Sept ans plus tard, Jules César adopte Caius Octavius , en  fait son héritier puis veille à son éducation.

 

Ce sera le premier empereur romain !

 

Dans cette période difficile, l’Europe a besoin d’avoir à sa tête pour la représenter  un  homme digne capable de restaurer une véritable noblesse  qui  reconstituera  l’élite qui lui manque pour redonner aux peuples europeens la confiance qu’ils ont  perdue .

 

A  défaut, populisme et  nationalisme vont se développer comme une véritable gangrène.

 

Pour pouvoir reconstituer une telle noblesse, il faut à la tête de l’Europe une personne issue d’une dynastie  dont les membres ont  fait preuve  depuis longtemps  de  cette  « dignitas » romaine et capable d’apprécier les véritables qualités humaines qui font la noblesse.

 

L’histoire montre qu’une seule dynastie  comporte une lignée de tels hommes avec les empereurs François-Joseph, Charles VI  et l’actuel  archiduc Otto.

 

Celle de Hasburg-Lothringen/ Hasbourg-Lorraine.

 

Alors plutôt qu’une présidence bicéphale ridicule  souhaitons que notre Europe ait le plus vite possible à sa tête pour l’incarner un de ses descendants  et exigeons la restauration de la dignité impériale .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen - dans empireromaineuropeen
commenter cet article

Présentation

  • : empireromaineuropeen
  • : Parti supranational pour un empire romain europeen alternative à l'empire américain
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens