Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 novembre 2022 2 01 /11 /novembre /2022 10:14

Un scandale au cœur de l’Union Européenne dont les médias ont très peu parlé.

L’affaire suscite un vif tollé en Italie où elle a été largement relayée par les médias ces derniers jours. En effet, l’affaire en question est liée à un possible conflit d’intérêt dans lequel Von Der Leyen, présidente de la Commission Européenne, est directement impliquée. C’est du moins ce que nous apprennent nos sources.

En effet, d’après le média italien, El Corriere Del  Veneto.it, le centre de thérapie génique de l’université de Padoue, en Italie, a reçu un financement de 320 millions d’euros de la part de l’Union Européenne pour le développement de la technologie ARN Messenger. Jusqu’ici tout va bien. Mais, il y a un problème. Et le problème est que le mari de Von Der Leyen, Heiko Von Der Leyen, est membre du conseil de surveillance dudit centre, ce qui laisse penser qu’il y a bien un conflit d’intérêts.

D’après la même source, c’est le chercheur Rosario Rizzuto, professeur et ancien recteur qui a révélé l’information. “Les institutions publiques et privées qui participent à ce projet ont choisi leurs représentants au Conseil d’administration de la fondation (centre) et le laboratoire Orgenesis (dirigé par Heiko Von Der Leyen,) nous a proposé Heiko Von Der Leyen”, a-t-il déclaré.

Et Rizzuto d’ajouter : “il (Heiko Von Der Leyen) a été nommé au Conseil de surveillance qui vérifie régulièrement la conduite ainsi que le travail du Conseil d’administration, responsable de la gestion du centre de recherche et des décisions opérationnelles que je dirige”.

En Italie, l’information a été relayée par d’autres sources fiables. Révélée il y a une semaine, l’affaire a déclenché une vive polémique sur les réseaux sociaux où les réactions ont été nombreuses.

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2022 3 26 /10 /octobre /2022 08:14

Les armes nucléaires tactiques sont destinées à être utilisées dans des batailles en première ligne et à une dizaine de kilomètres au-delà de cette dernière. Ils sont beaucoup plus petits que les missiles stratégiques, mais restent l'un des systèmes militaires les plus meurtriers jamais créés.

Dee telles armes n'ont encore jamais été utilisées dans une situation de combat, car les retombées radioactives et la contamination de la région environnante mettraient tout simplement fin à l'assaut en tuant l'ensemble de vos troupes avec l'ennemi.

A un moment où le président Poutine n’hésite pas à menacer d’utiliser l’arme nucléaire tactique, on prend consciences de l’erreur fatale commise par le président Chirac de supprimer l’artillerie nucléaire tactique de l’armée française en estimant que la dissuasion devait reposer sur la seule arme ultime de la force nucléaire stratégique reposant essentiellement sur les missiles balistiques des sous-marins nucléaires et des rafales qu’on ne devrait jamais utiliser.

Or l'Hadès était un missile nucléaire d'une puissance de 80 kt et d'une portée de 480 km.

En 1993, la force Hadès comportait cinq régiments, dont trois de réserve, un escadron de circulation et une batterie anti-aérienne :

le 15e régiment d'artillerie de Suippes ;

le 53e régiment de transmissions, de Lunéville ;

le 37e régiment d'infanterie de Monswiller, régiment de réserve ;

le 79e régiment d'infanterie de Saint-Avold, régiment de réserve ;

le 149e régiment d'infanterie d'Épinal, régiment de réserve ;

l'escadron de circulation routière de Toul, rattaché au 516e régiment du train ;

la batterie Mistral de Bitche, rattachée au 57e régiment d'artillerie.

Le 15e régiment d'artillerie disposait de quinze plates-formes de lancement, il était le seul régiment d'artillerie nucléaire à avoir reçu l'Hadès. Le 53e régiment de transmissions était responsable des transmissions et du réseau informatique entre les autorités gouvernementales et les lanceurs. Les trois régiments d'infanterie de réserve étaient chargés de la protection de la force Hadès.

En septembre 1993, la force Hadès proposa de faire évoluer sa mission. Selon elle, le missile Hadès représentait toujours une capacité de dissuasion et constituait une occasion de partenariat de défense européenne

Le 22 février 1996, le Président Jacques Chirac annonça l'abandon de la composante sol de la force de dissuasion nucléaire française. Les missiles S3 du plateau d'Albion et le système Hadès allaient être démantelés.

Le 30 mars 1996 marqua la fin de la posture de veille technique et opérationnelle de la force Hadès. Le dernier missile est démantelé le 23 juin 1997 et la force Hadès est dissoute le 30 juin 1997.

Comme je l’ai écrit sans succès au président Macron, bien avant que n’éclate le conflit entre la Russie et l’Ukraine, il était indispensable de redoter un corps de bataille constitué des 1ère et 3ème  Division d’un régiment de missile Hadès rénovés dès lors que la Russie conservait ce type de régiment nucléaire tactique.

Et on peut espérer que les missiles Hadès ont été mis sous cocon plutôt que détruits.

La parole de la France apparaitrait beaucoup plus crédible que lorsque son ministre des affaires étrangères croit utile de rappeler à la Russie que la France aussi dispose d’une force nucléaire si elle disposait encore d’une force nucléaire de terrain qu’elle pourrait positionner chez nos alliés au lieu et place de quelques chars et de chasseurs alpins,

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2022 5 21 /10 /octobre /2022 17:12

 

Si l’anglais progresse au détriment du français surtout en Europe, malgré le Brexit , et le fait qu’il n’est plus la langue maternelle que de 1 % des citoyens de l’Union Européenne, le français résiste voire se développe dans les vieilles élites, les personnes dites bien nées, les personnes cultivées qui considèrent de plus en plus l’anglais comme une langue certes nécessaire, mais de plus en plus primaire et vulgaire, une langue de boutiquiers important dans la Vieille Europe  le mode de vie assez grossier de l’Amérique profonde et qui ne leur permet plus de se distinguer du Vulgum pecus .

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2022 7 02 /10 /octobre /2022 16:38

 

Depuis l’annexion par la Russie des 4 oblast ukrainiens conquis par elle et l’engagement du Président Poutine de défendre par tous les  moyens  les nouvelles frontières de la Russie avec l’Ukraine, on peut se demander si le retrait de l’armée russe en bonne ordre de Lyman et sa reprise relativement facile par l’armée ukrainienne ne constitue pas un piège de l’armée russe qui pourrait y trouver un site relativement favorable pour effectuer un tir nucléaire tactique comme l’a demandé le président Tchéchène Khadirov  susceptible de constituer la preuve de la détermination de la Russie.

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2022 1 19 /09 /septembre /2022 15:30

 

Si au lieu de consommer de l’énergie électrique les salles de fitness se mettaient à en produire à l’aide de l’énergie dépensée physiquement par les utilisateurs, ceux-ci pourraient espérer la gratuité et contribueraient par leurs efforts au bien être de tous par l’amélioration du bilan carbone.

Une idée pour les fabricants d'appareils de salles de firness

Partager cet article
Repost0
10 août 2022 3 10 /08 /août /2022 13:46

Bien que l'on puisse discuter de l'appartenance historique de l'Ile de Formose à la Chine  suivant le moment de l'histoire ou l'on se place ( comme on pourrait le faire par exemple en France pour l'Alsace Lorraine). Comme l'a dit Monsieur Melanchon, il  est admis internationalement que Taiwan appartient à la Chine. 

Toute aussi grande que puisse être donnée une autonomie à un territoire d'un Etat, comment peut-on raisonnablement voir perdurer un Etat avec deux régimes otalement opposés communiste d'un côté capitaliste de l'autre, démocfratique d'un côté et dictatorial de l'autre.

Peut-on concevoir uine réunification de la Corée avec ses deux régimes différents ?

Partager cet article
Repost0
8 août 2022 1 08 /08 /août /2022 08:06

 

La Russie a agressé l’Ukraine. Sous la pression des  Etats Unis l’Union Européenne a pris des sanctions contre la Russie. A ce jour ces sanctions sanctionnent plus les Etats de l’Union Européenne que la Russie elle-même. En outre le PIB de l’Ukraine a beaucoup plus chuté que celui de la Russie et   il sera demandé aux Etats de l’Union Européenne d’aider l’Ukraine à se rétablir.

L’Ukraine soutient qu’en se défendant, elle défend le modèle de démocratie existant au sein de l’Union Européenne qu’elle prétend vouloir intégrer.

Pourtant depuis son indépendance depuis 1991, l’Ukraine ne peut nullement soutenir qu’elle dispose d’un régime comparable à ceux existants dans l’Union. Elle ne peut même pas soutenir être au moins une démocrature comme on qualifie un peu injustement certains des Etats de l’Union.

En fait les Ukrainiens confondent démocratie et américanisation de la société. En effet s’il est vrai qu’une bonne partie des Ukrainiens de l’Ouest du Dniepr nés après l’éclatement de l’Union Soviétique se sont largement américanisés, ils n’ont, depuis la révolution de Maidan  fait guère de progrès pour faire de leur pays une démocratie sur le modèle des Etats  de l’Europe de l’Ouest.

Force est d’admettre que le régime Ukrainien depuis trente ans ressemble plus au régime russe à la seule différence que les Russes des villes nés après 1991 se sont  un peu moins américanisés que les Ukrainiens des villes de l’Ouest.

En aucun cas, les Ukrainiens n’ont pas  le droit de soutenir qu’ils combattent non seulement pour eux mais pour la défense de l’Union Européenne.

La réalité est qu’ils se défendent pour eux seuls contre l’agression de la Russie tout en se comportant comme les supplétifs des Etats Unis d’Amérique qui se servent d’eux pour affaiblir  la Russie  qu’ils ont stupidement pousser  à une alliance avec la Chine contre laquelle ils risquent d’embarquer l’Union Européenne dans le conflit qu’ils préparent.

Le conflit entre l’Ukraine et la Russie ne doit pas devenir un conflit entre l’Union Européenne et la Russie car ce serait l’arrêt de mort  de l’Union Européenne, la victoire de  Russie et la fin de l’Ukraine. Et les Citoyens de l’Union Européenne doivent demander la levée des sanctions économiques contre la Russie qui s’avèrent peu efficaces contre elle mais très dommageables pour eux.

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2022 7 31 /07 /juillet /2022 18:29

 

L’ancien Président Lech Walesa a déclaré de manière un peu irresponsable qu’il allait démanteler la Russie quand le Chef d’Etat Major des Etats Unis s’est contenté de vouloir l’affaiblir dans la perspective d’un conflit avec la Chine.

On peut légitimement se demander si la probabilité d’un éclatement des Etats Unis par la sécession de certains Etats n’est pas plus grande que le démantèlement de la Russie.Il est difficile de contester qu’une sécession de certaines parties de la Fédération de la Russie est  irréaliste.

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2022 4 28 /07 /juillet /2022 14:06

 

Depuis le début du conflit Russie Ukraine, quelle que soit son évolution, même si cela n’est jamais dit, il est évident  que la Russie ne peut perdre la guerre.

En effet en supposant qu’avec l’aide des Occidentaux en matériels militaires, l’Ukraine parvienne à reconquérir  les territoires perdus depuis le 24 février, voire ceux perdus depuis 2014, il est évident que les Russes n’accepteront jamais une reconquête de la Crimée qui consisterait comme une sorte de capitulation de sorte qu’elle en viendra, après avoir utilisé sans succès l’arme nucléaire tactique sur les territoires de l’est du Dniepr, ils n’hésiteront pas si besoin à menacer d’utiliser l’arme nucléaire stratégique avec ses 6000 missiles nucléaires soit d’une troisième guerre mondiale.

Les USA ont été les premiers à utiliser l’arme nucléaire sur Hiroshima et Nagasaki. Et si l’Allemagne et le Japon en avaient disposé, ils n’auraient pas  capitulé,

Il existe donc un axiome selon lequel une puissance nucléaire ne peut  capituler.

Alors comment mettre fin au conflit actuel ?

Malheureusement l’Europe ne pourra que se résoudre à un compromis sur le dos de l’Ukraine.

La réunion d’un nouveau Congrès de Vienne  est de plus en plus urgente.

Qui en prendra l’initiative ?

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2022 3 13 /07 /juillet /2022 16:54

 

Tous les spécialistes s’accordent pour dire que l’armée française n’est pas prête à faire face à un conflit de haute Intensité en Europe tel celui opposant la Russie à l’Ukraine.

Le Président Poutine le sait très bien tout comme il sait très bien qu’une remise à un niveau suffisant de l’armée française demandera au minimum 10 ans et qu’une défense européenne est une illusion  même dans un tel horizon. Tout comme il sait très bien qu’aucune puissance nucléaire n’en viendra à menacer une autre de ses missiles balistiques stratégiques porteurs de la bombe nucléaire censée le dissuader même en cas de recours sur le terrain à l’arme nucléaire tactique dont la Russie reste seule à disposer en Europe.

Compte tenu de l’urgence d’un rééquilibrage, seul de nature à contenir la Russie, la France devrait dans les meilleurs délais reconstituer sa brigade de missiles tactiques Hadès démantelée en 1996 sans même attendre de la moderniser pour autant qu’on ait eu la sagesse de la mettre sous cocon.

Et même si tel n’est pas le cas, la fabrication de ces missiles est une priorité absolue.

Car il est certain que la Russie ne va pas nous laisser 10 ans si elle s’est convaincue que le moment est propice pour agir.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : empireromaineuropeen
  • : Parti supranational pour un empire romain europeen alternative à l'empire américain
  • Contact

Recherche

Liens