Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2014 2 06 /05 /mai /2014 18:23

 

Scan10001

 

Il semble que les dirigeants des pays occidentaux notamment américains mais aussi français et anglais ne connaissent plus la géographie, n’ont plus aucune connaissance militaire ou ne reçoivent plus de conseils de leurs conseillers militaires ou ne les écoutent pas quand on constate dans quelle situation ils décident d’interventions militaires importantes dans des pays qui ne sont bordés par aucune mer sans se soucier des capacités logistiques de leurs armées.

Il est bien fini le temps où ils suffisaient d’envoyer quelques parachutistes équipés d’armes légères pour régler une situation. Aujourd’hui toute intervention sérieuse nécessite l’envoi de  matériels lourds qui posent d’énormes problèmes logistiques dans des pays enclavés surtout si ces interventions doivent être réalisées dans des délais courts ou si  la voie terrestre est impossible.

Si les armées occidentales disposent d’une capacité aérienne de transports de personnels si besoin en réquisitionnant des avions civils, elles ne disposent pas, à la différence de l’armée russe, d’avions militaires  gros porteurs capables d’acheminer notamment les véhicules blindés  dont ces personnels ont besoin.

Il serait bon de leur rappeler qu’un régiment d’infanterie moyen français comme le 92 ième RI compte de l’ordre  1100  à 1200 hommes  est doté  de :

  • 64 VBCI (Véhicule Blindé de Combat de l'Infanterie).
  • 4 VAB, dont 2 VAB SAN : véhicule de l'avant blindé équipés de tout le matériel nécessaire à l'évacuation des blessés de tout type.
  • 8 VPC : Véhicule Poste de Commandement (VBCI dont la tourelle de tir a été remplacée par un mitrailleuse de 12,7 ).
  • 29 VBL (véhicule blindé léger)
  • 34 poids lourds (2,4 et 10 tonnes)
  • 25 P4 (véhicule léger tout terrain)

Le VBCI est également conçu pour être aérotransportable par un Airbus A400M, avec une masse à vide de moins de 18 tonnes (la masse au combat est de 28 tonnes) pour la version d'origine et étant porté à 32 tonnes après un retrofit durant la seconde moitié des années 2010.

L’A400M peut emporter 37 tonnes par exemple :

  • deux camions de 5 tonnes et deux canons de 105 mm ;
  • ou trois véhicules blindés de transport de troupes du type VAB ;
  • ou un véhicule blindé de combat d’infanterie VBCI ;
  • ou un véhicule de lancement de missiles sol-air Patriot avec ses missiles ;
  • ou un hélicoptère de transport de type NH90 ;
  • ou deux hélicoptères d'attaque de type Tigre, tête-bêche  à 4500 kms à la vitesse de 760 kms/h .

Par comparaison l'Antonov An 124-100 russe  est l'un des plus gros avions du monde. Sa masse maximale au décollage est de 390 tonnes. Sa soute est de 1000 m3 avec 'une capacité d'emport de 130 tonnes. Il peut transporter 120 tonnes à 4800 kms à la vitesse de 850 kms/Heure.

Le transport par voie aérienne d’un seul régiment de ce type  à 4500 kms au complet en une  seule fois supposerait de posséder une flotte en état de l’ordre de 80 à 100 exemplaires d’un tel A 400. Or actuellement la France ne dispose  que 2 A 400  sur une commande totale de 36 à recevoir d’ici à 2019 et l’A 400 n’est pour l'instant commandé qu’à à 174 exemplaires par huit pays différents : Allemagne, France, Espagne, Royaume-Uni, Turquie, Belgique, Luxembourg membres de l’OTAN.

Certes le 10 novembre 2008, les ministres de la Défense de l'Union européenneont décidé  la création d'une Flotte européenne de transport aérien (FETA) (regroupant 12 pays sur 27 sous l'autorité de l'Agence européenne de défense) ainsi que d'une unité multinationale de 118 A400M (regroupant l'Allemagne, la Belgique, la France et le Luxembourg) mais pour le moment seuls moins de 5  exemplaires leurs ont été livrés

A travers son agence dénommée Namsa, l’OTAN a donc du conclure  en toute confidentialité un contrat dénommé SALIS (Strategic Air Lift Interim Solution) avec la société russe, Ruslan Salis Gmbh, basée à Leipzig en Allemagne. Cette société travaille avec les avions de deux compagnies, l'ukrainienne Antonov Design Bureau (ADP) de Kiev et la russe Volga Dniepr Airlines (VDA) d'Oulianovsk. Ruslan Salis Gmbh met deux Antonov An-124 à la disposition des pays participants, ce chiffre pouvant monter jusqu'à six avec un délai de 6 ou 9 jours. Sans l’aide des Russes, l’OTAN serait cloué au sol faute de moyens financiers. Pour comparaison, le gros porteur américain Boeing C-17, coûte 30 fois plus cher que l’Antonov. Voilà ce qui explique que 18 pays de l’Otan dont la France ont dû louer des avions russes aujourd’hui. . Le contrat Salis est géré par la Strategic Air Lift Coordination Cell, implantée sur la base aérienne d'Eindhoven, aux Pays-Bas.  

Pour procéder à l’évacuation anticipée de ses troupes mais surtout de leur matériel de combat d’Afghanistan,  la France a dû recourir une telle  location d’Antonov 124 avions gros-porteurs Ainsi rien qu’au  premier trimestre 2012, une quarantaine de vols d’avions An-124 ont eu lieu  pour rapatrier environ 300 véhicules et conteneurs en France.

Pour rejoindre le Mali ou la République Centrafrique sans accès comme l’Afghanistan à la mer l’armée française doit débarquer se matériels lourds dans le port camerounais de Douala et les acheminer par la route car incapable en cas d’urgence de les transporter par voie aérienne.

Et si la France peut militairement prendre le temps d’acheminer ses matériels par la route sur une telle distance  ce n’est pas toujours le cas à tel point que  le 20 mars 2014, quatre nouveaux porteurs polyvalents logistiques ( les PPLOG permettent d’assurer les missions suivantes : ravitaillements logistiques sur les théâtres d'opération, transport ou évacuation de personnel en condition opérationnelle, maintenance et évacuation de véhicules immobilisés, transport de matériaux pour l’appui à la mobilité, à la contre-mobilité et à l’aide au déploiement d’urgence. Ces camions blindés sont dotés d’un système autonome de chargement. Ils permettent l’emport jusqu’à 16 tonnes en capacité maximale. Ils sont équipés d'un dispositif de protection comprenant une cabine blindée contre les mines et les tirs d'armes de calibre 7,62 mm, il peut également recevoir un poste radio de 4e génération et le système informatisé SITTEL, ainsi qu'un GPS.  Six PPLOG ont déjà été déployés sur le théâtre en octobre 2013) ont dû être débarqués par Antonov sur l’aéroport de Bamako-Ségou au Mali.

 

Le public non seulement français mais européen ignore  que ce n’est pas seulement la France ni ses alliés européens de l’Otan mais même les Etats Unis d’Amérique qui se sont rendus tributaires des Russes. En effet  sans l’aide de la Russie, des marines américains auraient mille fois plus de difficultés en Afghanistan. Ce pays n’a pas d’accès à la mer et a pour frontière la Communauté des Etats Indépendants, la Chine, le Pakistan, l’Iran. Les Américains, ne se sentant pas en sécurité au Pakistan qui a pu cacher Ben Laden pendant 10 ans, ont préféré passer par la Russie pour arriver en Afghanistan. En 2012, par exemple, c’est par un communiqué que le Pentagone a rendu officiel le nombre de soldats américains qui ont transité par la Russie depuis le début du conflit : 379 000 soldats américains et 45 000 tonnes de fret.

Voilà brièvement résumée un des aspects des carences logistiques dont souffrent aujourd’hui les armées occidentales sans compter les nombreuses carences tactiques que nos gouvernants ignorent ou feignent d’ignorer pour réduire drastiquement les budgets des armées alors pourtant que la situation s’aggrave continuellement en Afrique du Nord et Centrale,  aux Proche et Moyen Orient et désormais en Europe Orientale.

Partager cet article

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen - dans empireromaineuropeen
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : empireromaineuropeen
  • : Parti supranational pour un empire romain europeen alternative à l'empire américain
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens