Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 10:42
Scan10001

 

Le résultat des dernières élections françaises confirment un  ancrage  très majoritairement à droite  notamment de régions comme l’Alsace, la Bresse, la Franche Comté, la Lorraine  et la Savoie.

Peut-être nos politologues devraient-ils  observer que les citoyens de ces régions votent  majoritairement à droite parce qu’ils considèrent à tort ou à raison que les gouvernements de droite seraient moins laxistes dans certaines domaines que ceux de gauche, plus particulièrement dans celui de la rigueur budgétaire et du contrôle de l’immigration clandestine ?

Et ce parce qu’ils peuvent comparer avec trois pays voisins auxquels ils ont toujours été historiquement liés en dépit des efforts d’un pouvoir français « Jacobin » pour les empêcher de resserrer  ces liens avec eux,  nonobstant  pour les deux premiers d’entre eux leur appartenance à  l’Union Européenne censée le leur permettre.

Ces trois pays sont d’abord l’Allemagne et le Luxembourg et ensuite la Suisse.

Car ces habitants de ces régions françaises sont plus informés que leurs compatriotes de la façon dont ces trois pays sont mieux gérés que la France par les médias qu’ils consultent régulièrement et surtout par le fait essentiel que la France ayant été incapable depuis de leur fournir un emploi c’est en nombre croissant qu’ils traversent les frontières pour travailler.

Si l’on ajoute les Français travaillant en Belgique ces travailleurs frontaliers ont atteint le chiffre  record en 2012 d’environ  350 000  personnes représentant dans des départements comme la Haute Savoie et le Haut Rhin plus de 10 % des  personnes salariées.

Or  ces frontaliers dont les régions ont fait partie de la Lotharingie puis de l’Empire Romain Germanique se sentent de plus en plus au moins sinon plus germains que latins, en ce qu’ils se reconnaissent comme leurs voisins des qualités telles que le respect de l’autorité, le gout du travail bien fait, le sens de l’économie  ………qualités qui ne sont plus l’apanage des Latins à la différence de nos ancêtres les Romains pour lesquels les Germains ont eu une telle admiration qu’ils ont perpétué l’idée de l’empire pendant  1530 ans.

Et  ils se souviennent avec un regret croissant que ce n’est pas de leur plein gré qu’ils font partie de cette  République Française déclinante depuis un siècle, ayant été annexés par la France sans consultation après de nombreuse guerres ( Bresse en 1601, Lorraine en 1766) de force  ( Alsace 1648 ,Franche Comté en 1678) ou dans des conditions douteuses ( Savoie 1860)  en dépit du droit aujourdhui reconnu des peuples à disposer d’eux-mêmes.

Mais l’échec prévisible d’un Etat national qui se replie sur lui-même et refuse la rigueur qu'il qualifit d'austérité  après pourtant 40 années de laxisme en cherchant l’alliance des autres Latins pour tenter d’obtenir une solidarité des Germains sans aucun abandon de souveraineté   leur permet au moins d’espérer que ces derniers réussiront à obtenir  que cet Etat réfractaire au Fédéralisme à l’intérieur soit contraint d’accepter enfin cette Europe Fédérale dont elle a toujours rejeté le projet et  ne pouvait mieux  montrer symboliquement à l’Allemagne qu’elle « persistait et signait »  en  nommant  comme ministre des Affaires Etrangères, Monsieur Fabius, principal responsable de l’échec de la Constitution Européenne qui, si elle avait été adoptée, aurait  en grande partie évité la situation actuelle de l’ Union Européenne.

 

 

 

 

               

Partager cet article

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen - dans empireromaineuropeen
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : empireromaineuropeen
  • : Parti supranational pour un empire romain europeen alternative à l'empire américain
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens