Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 18:01
Scan10001

 

Tous les jours qui passent, les éminents spécialistes qui prétendent sauver l’Euro et par delà l’Euro, l’Union Européenne elle-même, proposent de nouvelles mesures : création d’un  véritable Fonds Monétaire Européen, d’un Ministre des Finances européen, d’un Gouvernement Economique de l’Europe, émission d’Eurobonds, renforcement des pouvoirs du Président de l’Union qui deviendrait président de la zone euro   etc .. etc

 

Toutes ces mesures éparses proposées au fur et à mesure de l’évolution de la crise sous la pression des marchés ne constituent pas, telles qu’elles sont présentées à l’opinion publique par nos gouvernants, un tout cohérent susceptible de régler la crise.

 

Heureusement d’ailleurs que les défenseurs de l’Etat Nation s’avèrent bien incapables de proposer à l’opinion publique d’autres solutions plus crédibles de sorte que l’on peut penser qu’actuellement cette opinion publique  semble estimer majoritairement qu’il faille « plus d’Europe » et pas « moins d’Europe » pour sauver la situation et lui redonner confiance.

 

Alors pourquoi ne pas lui expliquer davantage que l’Euro et l’Union Européenne ne seront sauvés qu’à la condition que la solidarité entre pays membres soit renforcée mais qu’une telle augmentation de la solidarité implique par chaque état membre un abandon substantiel de sa souveraineté à un pouvoir de contrôle accru et de sanction d’une autorité supranationale défendant l’intérêt général de l’ensemble des citoyens de l’Union ?

 

Comme l’a bien exprimé le Président français, rejoignant sur ce plan les conceptions de la chancelière allemande, l’émission d’Eurobonds  qui institutionnaliserait la solidarité entre états membres de la zone Euro voire de l’Union Européenne implique préalablement la mise en place par la Zone Euro voire de l’Union d’une institution disposant d’un tel pouvoir de contrôle et de sanction, et non postérieurement, même si  l’on ne voit pas clairement actuellement ce qu’un futur « Gouvernement économique » pourrait avoir de pouvoirs en plus que l’actuel Ecofin.

 

Mais un tel abandon de souveraineté des états membres nécessaire pour rendre efficace la création d’un poste de Ministre Européen des Finances proposé par le directeur de la BCE, la mise en place d’un véritable Gouvernement Economique européen proposé par la Chancelière allemande et le président français qui aurait plus de pouvoirs que l’Ecofin actuel de même que l’existence  de l’actuelle  Haute Représentante des Affaires Etrangères  suppose la véritable création d’un Gouvernement fédéral européen  imposant de redéfinir les compétences et le rôle de la Commission européenne par rapport à un tel futur embryon de   gouvernement fédéral. De même que  la proposition d’attribution  de la Présidence de la Zone Euro à l’actuel Président Herman von Rompuy  élu pour deux ans et demi doit étre l’occasion de reconsidérer l’existence équivoque de la Présidence  tournante de six mois attribuée à tour de rôle à chaque Etat,  actuellement à la Pologne et bientôt à Chypre (à ce sujet, espérons qu’à l’issue du mandat de deux ans et demi du Président von Rompuy, les gouvernants de l’Union feront le choix judicieux, ne serait-ce que pour rallier l’opinion publique allemande à la cause de l’Euro et de l’Union, de désigner avec cette nouvelle compétence de Président de la Zone Euro l’actuelle chancelière allemande Angela Merkel).

 

En conclusion les institutions de Union Européenne doivent cesser d’étre le résultat d’une construction empirique de bric et de broc qui en font aujourd’hui une véritable ‘Usine à Gaz », faute par la France et les Pays-Bas d’avoir sagement ratifié le premier projet défunt de Constitution Européenne.

 

Nos gouvernants et notamment la chancelière allemande et le président français doivent avoir le courage de poser la vraie question, celle de savoir si les états qui réclament davantage de solidarité  sont prêts rapidement  à faire abandon de souveraineté et à adopter un nouveau projet de Constitution de l’Europe qui en fasse un véritable Etat Fédéral. L’actuelle crise constitue un moment favorable pour le faire !

 

Seule la création d’une telle Fédération Européenne avec parallèlement la mise en place d’une réforme réinstaurant progressivement un système monétaire international fondé sur l’étalon or est de nature à redonner confiance aux citoyens de l’Union sur son avenir et celui de sa monnaie.

 

Rappelons nous que vers les années 1780, les Etats américains avaient refusé de rembourser leurs  dettes de leur guerre d’Indépendance alors que ils ne  constituaient  entre eux qu’une vague Confédération analogue à l’ancienne Confédération Helvétique  et que Georges Washington a présidé la Convention de 1787 à l’origine de la Constitution ratifiée en 1789  qui , finalement à la suite d’un compromis historique, a  permis la prise en charge des dettes des états par cet Etat Fédéral.

 

Rappelons nous également que la monnaie unique suisse, le Franc a été une création de l’actuelle  Constitution Fédérale de la Suisse (même si toujours appelée Confédération) adoptée en 1848.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen - dans empireromaineuropeen
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : empireromaineuropeen
  • : Parti supranational pour un empire romain europeen alternative à l'empire américain
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens