Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 10:18
Scan10001

A l’heure ou l’Union Européenne et les Etats Nations qui la composent  constatent chaque jour  la montée inquiétante d’un sentiment d’hostilité à l’Europe et à l’Euro  rendus responsables - par des hommes politiques incapables de comprendre les causes de la crise des Economies occidentales ou tout simplement  irresponsables- de tous les maux qui accablent leurs concitoyens européens  et plus particulièrement du chômage massif qui se développent en Europe du Sud, il ne suffit pas pour les Citoyens Européens convaincus de répéter que c’est grâce à l’euro que les Etats du Sud, leurs Collectivités, leurs Entreprises  et leurs Nationaux ont bénéficié depuis sa création de taux d’intérêt  « germaniques » qui leur ont permis d’emprunter à des taux historiquement très bas mais qu’eux  et leurs banques n’ont pas su se  montrer responsables en empruntant et en prêtant de manière inconsidérée et que le retour aux monnaies nationales serait un véritable suicide car celles-ci se trouveraient émises à des taux de change marquant une dévaluation considérable par rapport à l’euro qui accroitraient considérablement l’effort de remboursement de leurs emprunts en euro  pour ne pas dire le rendraient impossible acculant  non seulement un très grand nombre de particuliers, d’entreprises, de collectivités, et même leur Etat à la faillite entrainant avec eux celle de leurs banques,  il faut aussi que ceux de ces citoyens qui se sentent avant tout européens se rassemblent enfin dans un grand  Front Européen pour  combattre certains  arguments simplistes en matière d’emploi des mouvements populistes antieuropéens style Front National.

Mais il faut aussi également que, faute compte tenu de la de rigueur actuelle nécessaire de  pouvoir compter retrouver une croissance créatrice d’emploi, l’Union Européenne  fasse le constat de l’échec de sa politique pourtant fondamentale  de Libre Circulation des Travailleurs et montre au moins qu’elle se préoccupe sérieusement d’y remédier en favorisant au maximum la Préférence Européenne  qu’un Front Européen pourrait alors opposer valablement à la Préférence Nationale des populistes anti-européens.

L’Union Européenne doit montrer qu’au-delà de l’austérité qu’elle impose et de la réduction de croissance et de l’augmentation du chômage que celle-ci entraine, elle fait le maximum pour favoriser la mobilité professionnelle en Europe en facilitant la migration des chômeurs européens vers les Etats  qui encore aujourdhui se trouvent contraints d’accepter  des  travailleurs non européens comme l’Allemagne par exemple.

Il est en effet parfaitement lamentable de constater qu’après plusieurs décennies, la proportion globale de travailleurs originaires d’un Etat de l’Union travaillant dans un autre pays n’a pratiquement pas augmenté.

Il n’est en effet plus acceptable dans les conditions dramatiques actuelles que les emplois disponibles en Europe ne soient pas d’abord réservés aux citoyens européens.

Or actuellement non seulement une telle politique n’est pas imposée par l’Union mais celle-ci ne fait pas grand-chose pour favoriser la mobilité des travailleurs entravée par la méconnaissance des langues, le cout de la mobilité (transport et logement des travailleurs migrants) etc…et peu incités à émigrer tant qu’ils arrivent à survivre avec les diverses allocations que leurs servent leurs Etats.

En effet alors que des emplois sont disponibles et le seront de plus en plus dans certains Etats de l’Union à la démographie déclinante, ils sont pris et seront de plus en plus pris par des non-européens qui eux n’ont pas d’autre choix que d’émigrer malgré tous les obstacles qu’ils doivent rencontrer.

Pour redorer son image, l’Union Européenne doit dans les meilleurs délais décider :

1.      De créer une Agence Européenne de l’Emploi fédérant tous les organismes de l’Emploi de chaque Etat membre recensant sur un site multilingue toutes les offres d’emploi disponibles dans l’Union recueillies par l’obligation faite à tout employeur de l’Union de déclarer sous peine d’amendes toutes leurs offres d’emplois.

2.      De créer sous l’autorité de cette Agence, une Télévision Européenne de l’Emploi multilingue avec notamment une double mission de Formation Professionnelle et d’Enseignement des 4 langues maternelles parlées par plus de  10 %  des citoyens européens des 27 Etats membres (Allemand, Français, Italien, Anglais)

3.      De créer un Livret Européen   pour les Citoyens européens en recherche d’emploi d’une validité de 6 mois ouvrant droit dans toute l’Union à l’utilisation gratuite pour le titulaire de tous les transports gratuits, à la délivrance d’un montant de bons alimentaires en euro utilisables dans tout bar, restaurant, supermarché pour l’achat de denrées de base et de bons d’hébergement dans des foyers ou hôtels bon marché ainsi que l’inscription gratuite dans le pays d’accueil dans des Ecoles de langues agrées à 3 mois  de cours avec obligation d’assistance sauf  présentation d’un certificat médical.

4.      De verser une prime européenne à tout chômeur européen qui aura retrouvé ou trouvé un emploi ayant duré au moins 1 an dans un autre Etat que  celui dans lequel il est inscrit au chômage.

5.      De faire des Directives simplifiant par des règles d’uniformisation des régimes la retraite de base des   travailleurs.

6.      D’imposer à toutes les Administrations  ( Transports publics, Hôpitaux, Sécurité Sociale, Travail, Poste….) d’éditer tous les formulaires et documents administratifs dans les 6  langues parlées par plus de 5 % des citoyens européens  ( Allemand, Français, Italien, Anglais, Espagnol, Polonais) et de recruter des agents d’accueil maitrisant parfaitement ces langues.

7.      D’imposer l’étiquetage de tous les produits et modes d’emplois dans ces 6 langues.

8.      D’imposer dans les Régions, Lander, Etats Régionaux  situés de part et d’autre des frontières internes de l’Union l’enseignement en première langue dès l’Ecole primaire de la langue parlée de l’autre côté de cette frontière.

9.      De mettre fin au gaspillage des fonds collectés pour la Formation professionnelle en imposant leur collecte par les organismes collecteurs des  cotisations sociales.

10.  D’affecter une partie des fonds collectés à un budget européen spécifique affecté avec d’autres ressources à provenir du budget de l’Union à l’Agence Européenne de l’Emploi et à sa Télévision.

Ainsi l’Union Européenne montrera aux Citoyens européens qu’elle se préoccupe véritablement de l’emploi et enfin de la bonne efficacité au moins des principes de la Libre Circulation des Travailleurs.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen - dans empireromaineuropeen
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : empireromaineuropeen
  • : Parti supranational pour un empire romain europeen alternative à l'empire américain
  • Contact

Recherche

Liens