Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 14:42

 

 

Scan10001

 

Les prochaines élections européennes vont sans doute être l’occasion de constater d’une part que les Etats Nationaux sont de plus en plus hostiles à l’Union Européenne qu’ils accusent de tous les maux alors que d'autre part les Régions de ces Etats qui aspirent à devenir indépendantes voteront majoritairement pour l’Union Européenne.

Ainsi alors qu’il faille s’attendre à ce que l’Angleterre marque son profond rejet de l’Union Européenne on peut raisonnablement s’attendre à ce que l’Ecosse qui aspire à l’indépendance du Royaume Uni vote majoritairement pour l’Union.

De même, on est en droit de penser qu’il en sera de même de la Catalogne qui veut se séparer de l’Espagne. Alors que les Espagnols attribuent bien à tort leurs difficultés à l’Union, les Catalans majoritairement marqueront vraisemblablement leur attachement à l’Europe.

Et on peut même penser qu’il en sera de même pour la Flandre.

Dès lors l’Union Européenne devra se poser la question des raisons de cet attachement plus grand des régions européennes qui aspirent à se détacher des Etats Nations que de ces derniers.

Et surtout l’Union Européenne devra bien finir par accepter de remettre en cause la règle de l’unanimité qui obligerait un Etat Régional sécessionniste à devoir quitter contre son gré l’Union Européenne et ne pouvoir la réintégrer sans l’accord de l’Etat National dont elle a fait sécession pourtant lui de plus en plus hostile à l’Union.

Cela implique que juridiquement l’Union Européenne finisse par accepter à la majorité des Etats Nations qui la composent, et non à l’unanimité, un statut des Etats Régionaux sécessionnistes différent de celui des Etats Nations tant que ceux-ci n’auront pas purement et simplement disparu par éclatement général comme l’a fait par exemple la Yougoslavie.

Si on peut difficilement admettre un processus identique à celui dont a bénéficié le Canton-Etat du Jura en Suisse qui, après sécession acceptée du Canton-Etat de Berne, a accédé directement au statut de Canton-Etat à part entière à l’égal de Berne au sein de la Confédération helvétique, car on ne voit pas l’Espagne accepter, même contre une majorité qualifiée des Etats Membres de l’Union, que la Catalogne ou le Pays Basque non seulement fassent sécession mais deviennent à ses côtés des Etats membres à part entière de l’Union, en revanche l’Union doit pouvoir admettre l’existence momentanée pour une durée de transition assez longue à déterminer un statut de l’Etat Région différent de celui de l’Etat Nation même s’il peut paraitre anormal que des Etats beaucoup plus petits que la Catalogne ou l’Ecosse comme par exemple  le Luxembourg bénéficient du statut d’Etat Nation comme l’un des membres fondateurs de l’Union.

Il serait en toute hypothése inconséquent de la part de l'Union Européenne de vouloir soumettre les Etats régions secessionistes d'un Etat nation membre qui applique de ce fait toutes ses régles au statut de candidat comme n'importe quel nouvel Etat nation qui cherche à en devenir membre.

Les Etats Régionaux qui aspirent à faire sécession des Etats Nations tout en voulant faire partie de l’Union doivent considérer que c’est le prix à payer pour leur indépendance car ils ne peuvent raisonnablement espérer le type de  divorce à l’amiable comme celui de l’ex-Tchécoslovaquie entre la Tchéquie et la Slovaquie qui leur a permis à toutes deux d’être membres à part entière de l’Union Européenne.

Car que cela plaise ou non, l’avenir de l’Union Européenne ne sera pas celui d’une Fédération d’Etats Nations mais celui d’une Fédérations d’Etats Régionaux pour la bonne et simple raison que l’Union a besoin pour survivre d’un gouvernement central fort que ne sont pas prêts d’accepter les Etats Nations au nom d’un maintien illusoire de leur prétendue souveraineté à l’heure de la mondialisation ce que seront prêts en revanche à accepter des Etats Régions plus petits.

Ainsi l’avenir de l’Union ressemblera à ce qu’était le Saint Empire Romain Germanique sans son défaut à savoir l’absence du pouvoir central fort qui l’a conduit à sa perte.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen - dans empireromaineuropeen
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : empireromaineuropeen
  • : Parti supranational pour un empire romain europeen alternative à l'empire américain
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens