Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2013 1 09 /09 /septembre /2013 12:19

Scan10001

Après la prise de position très claire du pape François contre une intervention militaire des Etats Unis et de la France contre la Syrie, on est en droit de s’étonner que les catholiques français mais également tous les chrétiens de France, si souvent prompts à manifester pour des causes moins graves, n’organisent pas de grandes manifestations  pour dénoncer les décisions des Chefs d’Etat français et américain prises peu démocratiquement contre la volonté largement majoritaire de leurs concitoyens.

D’autant que la France avec  la Russie  s’est toujours présentée depuis plus de 150 ans comme une des protectrices des Chrétiens Orientaux .

Or aujourdhui, il est difficilement contestable que la très grande majorité des Chrétiens de Syrie et leurs représentants religieux  soutiennent le régime en place qu’ils considèrent,  et ils sont certainement les mieux placés pour en juger,  comme le moindre mal face à des radicaux islamistes qui manifestent partout au Proche et Moyen Orient, en Egypte, Libye, Tunisie leur haine des « mécréants » chrétiens dans la mesure ou comme en Irak avant  les régimes Baas  les dictateurs  Saddam Hussein  ou Assad père et fils leur ont assuré une réelle protection.

Agissant comme elle le fait, la France laisse à la Russie seule, le rôle de puissance protectrice traditionnelle des Chrétiens Orientaux  pour s’aligner, par intérêt mal compris, sur la politique agressive des potentats du  Qatar et de l’Arabie  Saoudite  de soutien aux sunnites radicaux  contre les chiites qu’ils ont quelques bonnes  raisons de craindre.

Cette politique gribouille consistant à  faire passer certains intérêts économiques et financiers avant l’intérêt supérieur de la France aboutit  à soutenir une véritable guerre de religion  entre Sunnites et Chiites rappelant celle ayant eu lieu il y a 500 ans en Europe Occidentale entre Catholiques et Protestants  alors qu’elle était agressée par les musulmans turcs sunnites avec le paradoxe qu’aujourdhui  les Chrétiens catholiques et orthodoxes majoritaires de Syrie  Europe se retrouvent les alliés de fait des Chiites tandis que les Chefs d’Etat des Etats Unis et de la France , Etats majoritairement Chrétiens  vont soutenir,  bien qu’ils s’en défendent,   des rebelles composés à 80 % selon les services de renseignements d’islamistes radicaux.

Et face à cela, l’Union Européenne  très majoritairement  chrétienne se sent obligée sous la pression du gouvernement français  à le soutenir « moralement »  pour lui permettre  de sauver la face au risque de  devoir rapidement « rétropédaler » pour  maintenir aux yeux du Monde un minimum de cohésion entre ses Etats membres.
>

Syrie : quelques réalités que les (autres) médias ne sont pas autorisés à vous montrer

 

2 septembre 2013

Rappel : Le 14 février 2003, le ministre des Affaires étrangères Dominique de Villepin déclarait au Conseil de sécurité des Nations Unies que « participer à la guerre en Irak sans avoir la preuve absolue de la présence d’armes de destruction massive et sans l’accord des Nations Unies n’était pas envisageable pour la France ». 10 ans plus tard, la France est le seul pays d’Europe à soutenir une frappe contre la Syrie… alors que la Russie a plusieurs fois indiqué que personne n’a présenté aucune preuve du fait que des armes chimiques ont été utilisées par le gouvernement syrien.

Rappel : on lit un peu partout, ici et , que « les rebelles syriens ont fait eux-mêmes exploser, par mauvaises manipulations, des bombes chimiques que leur avait fourni l’Arabie saoudite », ou encore que « les rebelles syriens assument la responsabilité des attaques chimiques ».

Soyons sérieux un instant : les rebelles – et personne ne sait à ce stade s’ils ont ou pas déclenché cette attaque chimique ci, même s’il est maintenant établie qu’ils ont déclenché l’attaque chimique du mois de mai dernier – avoueraient avoir déclenché des attaques chimiques, anéantissant ainsi leurs chances de voir les Etats Unis attaquer Assad ? Il faut, avec le monde arabe, ses médias et ses mensonges, à coté desquels les manipulateurs médiatiques occidentaux sont des débutants, toujours raison garder. A l’inverse, d’ailleurs, il est pertinent de se demander pourquoi Assad aurait été assez imprudent pour attirer l’attention des diplomates avec une attaque chimique, alors que le monde lui a démontré depuis deux ans qu’il peut tranquillement tuer sa population.

Par contre, voici quelques images que les médias traditionnels seront gênés de vous montrer :

John Kerry/ Assad, diner en ville à Damas en 2009

Kerry dinant en couple avec Assad, en 2009, dans un restaurant de Damas, juste avant le déclenchement de la guerre civile aux 100 000 morts dont le monde entier se lave les mains – jusqu’à ce que la ligue arabe soudainement demande aux occidentaux de « prendre leurs responsabilités » et d’attaquer Assad. La ligue arabe, dont la détestation de l’Occident égale le nombre de puits de pétrole, n’envisage pas un seul instant de « prendre ses responsabilités » dans le conflit sunnite/ chiite qui ensanglante la Syrie, mais elle exige de l’Occident – qui n’y comprend rien – qu’il fasse la sale besogne. John Kerry, secrétaire d’Etat de la première puissance mondiale qui a traité cette semaine al Assad de voyou, souhaite que vous ne diffusiez pas cette photo.

Partager cet article

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen - dans empireromaineuropeen
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : empireromaineuropeen
  • : Parti supranational pour un empire romain europeen alternative à l'empire américain
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens