Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 16:41

Scan10001

 

 

CH.  III         LES REGIONS AYANT APPARTENU AU

ROYAUME DE LOTHARINGIE puis de BOURGOGNE-PROVENCE  

(appelé également ROYAUME DE VIENNE ET D’ARLES)

 

 

C. Comté de Chalon,

terre partiellement d’empire de 1032 à  1237                                                                                  

 

Situé de part et d’autre  de la Saône, c'est-à-dire de la frontière crée en 843 par le traité de Verdun entre la Francie Occidentale et la Francie Médiane (Lotharingie),

En 936, le duc de Bourgogne Raoul meurt subitement sans héritier direct. Hugues le Noir prend possession du duché de Bourgogne, mais ne réclame pas la succession sur le royaume des Francs. Louis IV qui vient d’être couronné se dirige vers la Bourgogne, pour faire reconnaître son autorité, Hugues le Noir refuse de prêter serment, et se retire dans ses terres Outre-Saône. Il gouverne sur les deux rives de la Saône. Il s’appuie sur ses fidèles vassaux que sont Gilbert, comte de Chalon et de Beaune, Aubri, vicomte de Mâcon, Liétaud fils d’Aubri et Robert, vicomte de Dijon.                                                   

Le roi de Bourgogne-Provence Rodolphe II meurt en 937 laissant 4 enfants mineurs dont Conrad (937-993) qui n’a que douze ans.

La partie Est du comté de Chalon appartient donc au royaume de Bourgogne et  par suite du rattachement du Royaume de Bourgogne-Provence en 1032 devient pour partie une terre d’empire. Au Moyen Age, la ville de  Chalon se développe autour de la cathédrale Saint-Vincent, de son évêché et du Châtelet, palais fortifié construit au milieu du VIe.

 

.Hugues Ier de Chalon (v 972 - 1039), comte de Chalon, évêque d'Auxerre (999),

Fils de Lambert de Chalon et d'Adélaïde de Bourgogne.

 

.Thibaud de Chalon, comte de Chalon de 1039 à 1065

Fils de Goeffroy Ier de Semur-en-Brionnais et de Mathilde, fille de Lambert, neveu et successeur d’Hugues Ier de Chalon.

 

.Hugues II de Chalon (v 1022 - 1080), comte de Chalon de 1065 à 1080

Fils de Thibaut de Chalon et d'Ermentrude d'Autun. Il se marié vers 1072 avec Constance de Bourgogne (v 1046 - 1093), sans postérité.

 

.Guy de Thiers (1050-1113), comte de Chalon de 1080 à 1085,

Un des quatre fils de Guillaume III de Thiers et d'Adélaïde de Chalon,  elle-même fille de Thibaud de Chalon et d’Ermentrude d’Autun. Il n'hérite de sa mère que d'une partie du comté. L'héritage du frère d'Adelaide, Hugues II de Chalon ayant été divisé en deux. Geoffroy de Donzy, héritier de la deuxième part d'Hugues II de Chalon, revend sa part à Savaric de Vergy, son oncle qui lui-même en 1096 revend  la moitié à l’évêque Gautier de sorte que les évêques de Chalon deviennent propriétaires d'un quart du comté. En 1100, Hugues II, duc de Bourgogne, achète le châtelet de Chalon.

 

.Guillaume Ier de Chalon (v 1080 - 1166), comte de Chalon de ?  à ?

Fils de Guy de Thiers.

 

.Guillaume II de Chalon (v 1120 - 1202), comte de Chalon de ? à ?

Fils de Guillaume Ier de Chalon/Thiers et de mère non identifiée. Marié vers 1173 avec Béatrice de Hohenstaufen, fille de Frédéric Barberousse et de Béatrice Ire de Bourgogne.

 

.Béatrice de Chalon (1174 - 1227), comtesse de Chalon  de ?  à ?

Fille de Guillaume II de Chalon/Thiers et de Béatrice de Hohenstaufen - Mariée vers 1186 (annulation en 1200) avec Étienne II de Bourgogne (vers 1172 - 1241), comte d'Auxonne (1173 - 1237).

 

.Étienne II d'Auxonne, dit Étienne III de Bourgogne (v 1172 - 1247), comte d'Auxonne (1173 - 1237) et comte de Chalon par mariage

Fils d'Étienne Ier d'Auxonne, comte d'Auxonne  et de Judith de Lorraine, père de Jean Ier de Chalon et de Béatrice d'Auxonne, dame de Marnay

Les troubles survenus en Allemagne après la mort de l’empereur Henri VI  le 28 septembre 1197, privant le comte palatin d’appuis venus d’Allemagne, donne l’occasion à Étienne III de mettre ses prétentions en avant.

 

Étienne tient fortement les bords de Saône, par ses châteaux d’Oiselay, de Scey, de Traves, de Frotey qui lui viennent d’une aïeule. Fort des appuis des grands barons comtois, Gaucher de Salins, Richard de Montfaucon, comte de Montbéliard, il engage la guerre contre le comte palatin Othon Ier. Il cherche l’alliance du duc de Bourgogne Eudes III. C’est ainsi qu’ayant reçu l’approbation du prieur de Saint-Vivant de Vergy dont il tenait la cité en fief, Étienne prend en 1197, le titre de comte d’Auxonne, se déclare vassal du duc de Bourgogne et inféode Auxonne, faisant rentrer la ville et son château dans la zone d’influence du duché de Bourgogne préparant la réunion qu'il souhaitait, du comté d'Auxonne, l’ancien comté d’Amous, un des quatre pagi constitutifs de la Bourgogne d’Outre-Saône  au duché.

Etienne sous la surveillance de l’empereur Philippe de Souabe s’était provisoirement réconcilié avec la branche palatine. Le 14 janvier 1201, Othon Ier décède. Il laisse  une fille mineure Béatrice sous la tutelle de sa veuve. Le 21 juin 1208, Béatrice épouse  le duc de Méranie qui devient Othon II. Le soir même l’empereur Philippe est assassiné. Étienne, rassuré du côté de l’Empire, par la proclamation  comme empereur d’Othon IV dont il suit le parti, prend le titre comtal et n’hésite pas à recourir aux pires extrémités pour reconquérir ce qu’il appelait son patrimoine légitime. Étienne accable son suzerain. Une lutte féroce s’engage. Finalement, sous la médiation du duc Eudes III, un traité est signé le 18 octobre 1211 à Dijon à l’avantage du comte Étienne. Aux termes de cette paix, entre autres clauses en sa faveur, Othon de Méranie reconnait à Étienne III le droit de porter le titre de comte vassal de Bourgogne, dont il avait été dépouillé depuis Othon Ier. Mais la bonne fortune du comte Étienne ne dure pas. En 1210, Othon IV  est excommunié. Le couronnement de Frédéric II de Hohenstaufen le 25 juillet 1213, vient contrarier sa situation.

Frédéric II, lié par des liens familiaux et par reconnaissance, apporte son soutien au comte Othon. Étienne resserre alors les liens avec le duc de Bourgogne en mariant son fils Jean à Mahaut, sœur du duc. Une paix précaire règne sur le comté de Bourgogne. Par un refus d’hommage d’Étienne pour Oiselay et Rochefort, en décembre 1225, la guerre se rallume et met le feu au  Comté de Bourgogne. Le comte palatin de Bourgogne fait appel au duc  de Lorraine, puis aux forces de Thibaut IV, comte de Champagne.  Étienne III connait la défaite. Ses forteresses du bord du Doubs sont renversées. La paix est rétablie par le traité de Bèze en juillet.

 

Othon II regagne l’Allemagne et laisse Thibaut IV, comte de Champagne assurer la régence en Comté.

^

.Jean Ier de Chalon (1190 - 1267)  dernier comte de Chalon et d'Auxonne, puis seigneur de Salins et d’Arlay

Fils du précédent.

Le 5 juin 1237, il échange à Saint-Jean-de-Losne avec le duc Hugues IV de Bourgogne le comté de Chalon et le comté d'Auxonne contre plusieurs seigneuries : Salins, Belvoir, Vuillafans, Ornans, Montfaucon, Arlay,  Chaussin et Orgelet. Ces deux comtés  sont donc intégrés au duché de Bourgogne et vont en suivre le destin.

 

Son fils Jean Ier de Chalon-Arlay (1258-1315), seigneur d’Arlay et vicomte de Besançon devient  l'un des plus puissants seigneurs du comté de Bourgogne et le fondateur de la Maison de Chalon-Arlay. C’est lui qui le 27 décembre 1283 accorde les franchises aux bourgeois de Chalon.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen - dans empireromaineuropeen
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : empireromaineuropeen
  • : Parti supranational pour un empire romain europeen alternative à l'empire américain
  • Contact

Recherche

Liens