Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2014 4 17 /07 /juillet /2014 01:20

Scan10001

CH. II     LES REGIONS AYANT APPARTENU AU   ROYAUME DE LOTHARINGIE puis de FRANCIE ORIENTALE/ GERMANIE

 

 

R. Alsace / Elsass/ Duché de Souabe/ Herzogtum Schwaben   /Landgraviats de Nordgau  et Sundgau / Evêché de Strasbourg/ Bistum  Strasburg / Decapole                                                                                                                                 terres d’empire de 962  jusqu’à  1697

 

5 .Seigneurie  de Geroldseck / Marche de Marmoutier/   Mauersmuster                           terre d’empire de 962  à  1793

 

Les Geroldseck  apparaissent au XIIe siècle comme avoués de l'abbaye de Marmoutier en Alsace. En tant qu'avoués, ils veillent sur la Marche de Marmoutier (soit la souveraineté temporelle de l'abbaye, don royal du VIe siècle, qui jouit de l'immédiateté impériale. Cette charge devient en leur faveur un fief de l'évêché de Metz, dont peu à peu ils constituent une seigneurie de Geroldseck qui leur appartient jusque vers 1390.  

Le fief se compose alors de treize villages et comprend deux châteaux : le Grand-Geroldseck et le Petit-Geroldseck, qui abritent les différents membres de la famille qui se partagent le pouvoir.

Entre 1109 et 1387, on distingue trois lignées:

.celle d’Othon Ier jusque vers 1193

.celle de Bourcard II jusque vers 1362

.celle de Simon Ier jusque vers 1390 : la lignée mâle est alors éteinte.

Jean de Geroldseck acquiert au XIVe siècle la seigneurie de Steinsel (aujourd'hui Niederstinzel.

 

La seigneurie est ensuite partagée entre plusieurs familles nobles et influentes de Basse-Alsace, dont les Wangen (de Wangenbourg) qui obtiennent au début du XVIe siècle le droit d'accoler le nom de Geroldseck. Les Rappoltstein prennent également l'écu de Geroldseck, avant de vendre leur part au duc de Lorraine et aux Landsberg.

La Marche de Marmoutier et la seigneurie de Geroldseck passent sous domination française dès l'Ancien Régime.

 

 

 

 

   

 

6. Possessions de l'Ordre des chevaliers teutoniques et de seigneurs immédiats

 

L’Ordre des Chevaliers teutoniques est propiétaire de plusieurs villages d’Alsace : les villages de Fessenheim, dans la Haute-Alsace, en amont de Brisach, et de Riedseltz, dans la Basse-Alsace au Sud de Wissembourg, avec plusieurs commanderies à Rixheirn, Rouffacli, Andlau, etc. Le siège princier est à Mergent-heirn, sur la Tauber, en Franconie.

 

Divers  petits seigneurs/ Herren  bénéficient également de l’immédiateté impériale : seigneurs de Landsberg, de Rathsamhausen, d’Andlau et de Wangen.

                               

                             

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen - dans empireromaineuropeen
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : empireromaineuropeen
  • : Parti supranational pour un empire romain europeen alternative à l'empire américain
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens