Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 09:44

Scan10001 


CH. II     LES REGIONS AYANT APPARTENU AU   ROYAUME DE LOTHARINGIE puis de FRANCIE ORIENTALE/ GERMANIE

 

I.Duché de Lorraine / Herzogtum von Lothringen,                                                  terre d’empire de  962  à 1766

 

10. Comté de Dabo / Grafschaft  Dagsburg                                                               terre d’empire de 962  à 1793

 

 

La plus grande partie de son territoire se trouve hors d'Alsace. En Lorraine, Dabo, Abreschwiller, Harreberg, ibmmert, \Valscheid et Voyer; en Alsace, seulement Engenthal, l'enclave de Hohengœfft, au Nord-Est de  Wasselonne, enfin la moitié de Weyersheim, l'autre moitié appartenant à l'évêque de StrasbourgEn plus des terres qu’ils possèdent « en propre », les comtes d’Eguisheim-Dabo détiennent des fiefs relevant directement de l’Empire germanique ou faisant partie du temporel des évêques de Toul, de Strasbourg et de Metz.

 

Parmi ces nombreux territoires, le fief composé des villes de Sarrebourg et de Sarralbe, des châteaux de Herrenstein et de Turquestein, ainsi que de quelques villages, parmi lesquels celui de Hesse. Au IX° siècle, l'évêché de Metz possède des  biens temporels notamment dans toute la région de Sarrebourg, possessions foncières représentant le tiers au moins de la terre qui y était cultivée. L'évêque  est le seul maître de ses terres et des hommes qui y vivent, grâce au privilège d'immunité, confirmé par Charlemagne. L'Evêque de Metz, très richement doté par les souverains et par l'aristocratie, tant mérovingiens que carolingiens, confie l'administration civile et militaire de ses possessions territoriales à des comtes qui sont alors ses vassaux  Sarralbe et quelques villages, dont Hesse. Les Dabo sont  alors des vassaux des évêques de Metz.

 

Maison de Dagsbourg/Dagsburg

 

.Eberhard IV,comte de Nordgau

Fils d’Hugues Ier, comte du Nordgau au début du X° siècle.

C’est à son époque qu’est  construit le château de Dabo Dachsbourg / Dagsburg.

 

.Ludwig/Louis (vers 950- ?) comte de Dagsbourg/Dabo/Dagsburg

Fils du précédent. Il a deux filles :

 

-Hedwige (vers 980-1046)

-Mathilde (vers 980- ?)   

                                                                                                     

Maison d’Eguisheim-Dabo

 

.Helwige de Dagsbourg (vers 980-1046), comtesse  de Dagsbourg de ? à 1046

Fille de Louis, petite-fille d’Eberhard, Helwige de Dabo apporte le comté de Dagsbourg à son époux Hugues IV, cousin germain de l’empereur Conrad, comte d’Eguisheim  (Hugues VI)  qui a succède en 1027 à son neveu Eberhard VI comme comte du Nordgau.

Vers l'an mil, le comte Hugues et son épouse Heilwige vivent au  château d'Eguisheim. De leur union naît :

-Gérard, comte d'Eguisheim, tué  en 1038, il  a épousé  Pétronice de Lorraine

 -Mathilde, mariée à Richwin, comte de Charpeigne

-Hugues, comte de Dachsbourg, décédé avant son père, marié à Mathilde                         

 -Bruno, chanoine, puis évêque de Toul en 1026, puis pape le 12 février 1049,               

 -Adélaïde, mariée à Adalbert, comte en Ufgau,                                                             

 -Gertrude, qui a épousé Luidolf, margrave de Frise, mariée à Otton II de Souabe, duc de Souabe,                                                                                                                      

 -Geppa abbesse de Neuss

 

Hugues meurt en 1048. L'héritage des Dabo est intégré au patrimoine des Eguisheim.                                                                                 

 

.Hugo VII ( ?- ) comte de Dabo  et comte de Dagsbourg en 1046,

Fils du précédent. Décédé avant son père, il avait épousé Mathilde et eu pour enfants:

 

-Henri Ier de Nordgau.

-Henri, mort jeune,                                                                                                      -Albert, comte de Dachsbourg et de Moha,                                                                          -Serberge ou Gerberge, première abbesse de Hesse.

 

.Henri Ier (?- 1061), comte de Dabo et Dagsbourg  de   ?  à 1061

Fils du précèdent.

En 1059, l'empereur Henri IV arbitre un différend entre lui et l'évêque de Strasbourg.

Il décède en 1061.

 

.Hugo/Hugues VIII (?- 1089)  comte de Dabo et de Dagsbourg de 1061 à  1089,

Fils du précédent.

En 1068, Hugues VIII de Dabo-Eguisheim détruit le château de Horbourg   près de Colmar, provoquant la fureur de  Frédéric Barberousse. En représailles, le château de Guirbaden est détruit par les troupes de l'empereur la même année. Les troupes de l’évêque de Strasbourg rangées du côté impérial, attaquent en 1078 le château de Dabo en représailles au soutien accordé au pape  par la famille des Dabo-Eguisheim. Hugues VIII soutient par ailleurs le contre-roi Hermann de Salm. En 1084, Otton de Hohenstaufen, frère de Frédéric, est nommé évêque de Strasbourg par l’empereur Henri IV. Hugues VIII est assassiné en 1089 par les hommes de main de l’évêque de Strasbourg.  

 

.Albert Ier de Dabo ( ?-1098) comte d’Eguisheim, de Dabo, de Moha et en Nordgau de 1089 à 1098

Fils d’Hugo VII. Il épouse Ermesinde de Luxembourg avec laquelle il a une fille Mathilde qui lui succède.

 

.Mathilde de Dabo ( ?-1135) comtesse de Dabo de 1098  à 1135

Fille d’Albert Ier d’Eguisheim-Dabo dont elle hérite le comté de Dabo ; elle épouse  Folmar V, comte de Metz.

 

Maison de Metz-Eguisheim                                                       

 

.Hugues IX ( ?- 1178), comte de Dabo, comte d’Eguisheim, comte de Metz (Hugues II), de Hombourg, comte de Moha  de 1135  à 1178, comte de Metz de 1171 à 1178

Un des trois fils du comte Folmar V et de sa femme Mathilde, fille d’Albert Ier de Dabo.

En 1150, une partie de la forteresse de Dabo échoue aux comtes de Ferrette.

 

.Albert II de Dabo-Moha  ( ?-1212), comte de Dabo, comte de Metz, de Hombourg et  de Moha de 1178  à  1212

Fils du précédent.

 

Un conflit entre Otton de Brunswick et Philippe de Souabe provoque, en 1199, la destruction de la partie du château restée entre les mains des Eguisheim-Dagsbourg. Resté seul héritier de son père, Albert réunit entre ses mains quatre comtés, de nombreuses seigneuries et l'avouerie de beaucoup d'abbayes.

                                                    

.Gertrude de Dabo ( ?-1225)  comtesse de Dabo de 1212 à 1225

Fille et héritière d'Albert II de Dabo-Moha et de Gertrude de Bade ;  Gertrude d’Eguisheim Dabo se remarie en 1220 avec Thiébaud IV de Champagne contre le gré de l’empereur Frédéric II, mais en 1222 le divorce est prononcé sous prétexte de stérilité de l’épouse et l’année suivant Gertrude se marie avec Simon de Linange.

Gertrude meurt en 1225 et Simon  reprend le titre en 1234. Le comté de Dabo passe à la Maison de Linange-Dabo/ Leiningen-Dasburg. Mais la mort, sans héritiers directs, de la comtesse Gertrude déclenche une violente guerre entre trois prétendants : les comtes de Ferrette réels descendants de la famille, Simon de Linange, son dernier époux  et l'évêque de Strasbourg acheteur des droits de propriété de deux oncles maternels de la comtesse.En effet les margraves Herrmann et Henri de Bade, oncles de Gertrude, contestent les droits de Simon et vendent au duc Berthold de Teck, évêque de Strasbourg, leurs droits supposés, le 2 novembre 1226.

 

De plus, l’abbesse Hedwige d’Andlau, qui prétend posséder des droits sur le château, ratifie la décision des margraves. De cette opposition nait la fameuse guerre de succession des Eguisheim-Dabo qui meurtrit  l'Alsace entre 1227 et 1230. C’est d’abord l’évêque de Metz, Jean d’Apremont, qui met le siège à Dagsbourg, où est retranché Simon de Linange. N’arrivant pas à prendre la place, il traite. Il prétend laisser à Simon le comté, mais cherche à se l'approprier par un mariage bien calculé. Sa tentative échoue. C'est l’évêque de Strasbourg qui sort en grand vainqueur de l'implacable guerre de succession, en ajoutant au domaine épiscopal la quasi-totalité du comté, terres et châteaux. Il détient le Dagsbourg (château nord) et est reconnu suzerain du Weckmund (Vaudémont) et du Wahlenbourg par les comtes de Ferrette. Les uns après les autres, les seigneurs renoncent à leurs droits en sa faveur. Simon meurt par accident, en 1234.

 

Maison de Linange-Dabo ou Dagsbourg

 

.Frédéric III de Linange, comte de Linange, comte de Dabo de 1234 à ?

Frère du précédent. Epoux de la nièce de l’évêque de Metz.

Il se reconnait vassal de l’évêque de Strasbourg

Il tente de reprendre la lutte mais doit accepter un traité : les Linange acceptent de ne conserver que la partie montagneuse du comté de Dabo entre Saverne et Saint Quirin, mais l’immense partie du territoire alsacien revient à l’évêque.

En 1251, le comte Ulrich II de Ferrette renonce définitivement à la succession des Dabo-Eguisheim.                                           

En 1268, le duc Conrad partage l’Alsace en deux : au nord le landgraviat  de Nordgau ou Basse-Alsace, est confié aux Dagsburg/Dabo-Egisheim ; au sud  les Habsbourg restent investis du Sundgau. Dans tout l’empire, l’autorité impériale s’efface devant la noblesse locale.  

 

.Emich VII de Linange-Dagsbourg

Il se place au service du roi de France Louis XII, en guerre avec l’empereur Maximilien de Habsbourg. Après la bataille de Novare, en 1513, la France est envahie, et les terres de Dagsbourg sont confiées à l’évêque de Strasbourg jusqu’en 1515. Emich est rétabli dans ses droits, mais se tourne vers le brigandage.

La guerre de Trente Ans épargne le petit comté. Le 24 octobre 1648, l’Alsace est cédée à la France par les traités de Westphalie. Mais la guerre de Sept Ans n’épargne pas le comté. Sous un prétexte futile, le siège est mis au château. Après cinq jours de résistance acharnée, Dagsbourg capitule.

Mais les comtes de Linange-Dabo refusent allégeance à Louis XIV engagé dans la politique des Réunions, et prennent les armes contre lui en 1672. Après un long siège devant le château, qui constitue un obstacle à l’avancée des troupes, celui-ci doit capituler le 13 mars 1677.

Le traité de Nimègue de 1678  laisse  aux Linange-Dagsbourg leurs possessions mais Louis XIV n’entend pas rendre le château au comte de Linange-Dabo ami de l’empereur et le château de Dabo est rasé en 1679 sur ordre de Louis XIV et de Louvois, son ministre d’État. Les Linange protestent, mais doivent abandonner la lutte et se retirent en Allemagne, laissant seulement à Dabo un bailli.  Le traité de Ryswick en 1697 rend pourtant le comté aux Linange-Dabo, principauté germanique maintenant enclavée entre le duché de Lorraine encore indépendante et l'Alsace devenue française.

 

.Friedrich-Karl-Woldemar/ Frédéric-Charles  (1724-1807), prince de Linange / Fürst zu Leiningen

Le 7 juillet 1779, il est élevé au rang de prince du Saint-Empire et prend le titre de prince de Linange / Fürst zu Leiningen.                                                       

À la veille de la Révolution française, il possède :

.Le comté de Linange /Grafschaft Leiningen ;

.Le comté de Dabo/ Grafschaft Dagsburg, comprenant :   

.sept villages : Dabo dont la première mention dans les archives remonte à 1091 ;Walscheid et Abreschviller apparaissent vers 1050 ;Hommert, créé par décision du comte Philippe-Georges de Linange-Dabo par un acte du 10 Août 1623 ;Harreberg fondé par un acte du 9 Novembre 1723 du Prince de Linange ; Engenthal (Bas-Rhin)  fondé au XVIII° siècle ; Voyer, fondé au XIII° siècle, longtemps l’objet de querelles entre la famille de Linange et l’Evêque de Strasbourg entré  en 1481 dans le comté de Dabo mais l’évêque de Strasbourg  y conserva des droits.

.La seigneurie de Weyersheim.  

 

En 1793, les Linange-Dabo comptent parmi les princes possessionnés que la Convention nationale dépossède, afin de réunir leurs seigneuries à la France ; le comté de Dabo est alors rattaché au département de la Moselle.

Le traité de Lunéville du 9 février 1801, conclu entre Bonaparte et l'Empire, octroye aux Princes de Linange, en compensation de leurs pertes territoriales en France, des compensations en Allemagne et le 25 février 1803, la principauté est créée par le recès de la diète d'Empire de Ratisbonne.

 

 

 

 

 

 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen - dans empireromaineuropeen
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : empireromaineuropeen
  • : Parti supranational pour un empire romain europeen alternative à l'empire américain
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens