Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2014 7 15 /06 /juin /2014 21:05

    Scan10001

 

 

 

 

 

Chapitre 3. DE LA RESTAURATION DE L’EMPIRE ROMAIN

                    D’OCCIDENT PAR CHARLEMAGNE  EN L’AN 800   A 

                    L’EMPIRE ROMAIN  GERMANIQUE EN L’AN  962

 

Ainsi donc bien après la chute de Rome en 476,  l’idée impériale romaine survit  en Europe Occidentale tandis que l’empire lui-même continue d’exister en Europe Orientale. L’idée romaine d’empire universel continue à hanter tous les grands hommes d’Etats Européens.

 

A.  De l’empire carolingien (an 800) au Partage de l’empire (an 843)

 

CAROLINGIENS

 

.CHARLEMAGNE / KARL  DER  GROSSE (742 à 814),                                     empereur / kaiser de 800 à 814

 

Fils de Pépin le Bref, duc des Francs, élu roi en 751 selon l’usage des Francs puis deux fois sacré dont une par le pape et fait patrice des Romains en 754.  A la mort de son père en 768, Charlemagne devient :

 

.Roi de Neustrie, Austrasie et Aquitaine occidentale

 puis à la mort de son frère Carloman en 771,

.Roi de Bourgogne, de Provence, de Septimanie et Aquitaine Orientale

Enfin en 774,

.Roi des Lombards et Patrice de Rome.

 

Alors qu’accusé d’adultère et de parjures, malmené le pape Léon III  a dû appeler au secours Charlemagne qui lui a imposé un humiliant  serment d’innocence, il prend en quelque sorte sa revanche en couronnant Charlemagne à Rome le 25 décembre 800 alors que le titre d’empereur d’Occident était considéré vacant depuis trois ans. En effet, il profite que Charlemagne est agenouillé devant l’hôtel pour le couronner alors qu’à Constantinople c’est selon la tradition romaine l’acclamation qui précède le couronnement et donne sa légitimité au futur empereur. Ainsi déjà, volontairement ou involontairement, il institue en Occident le principe que c’est le pape qui fait l’empereur et non l’empereur qui fait le pape c'est-à-dire celui de la suprématie de l’Eglise.

 

 

 

 

Après avoir restauré l’Empire d’Occident, Charlemagne cherche à faire reconnaître sa légitimité d’empereur d’Occident par l’empereur romain d’Orient de Constantinople.   En effet après avoir remplacé son titre de patrice de l’empire romain qui le place théoriquement comme Odoacre, Théodoric et Clovis avant lui sous l’autorité théorique de l’empereur romain d’orient par celui d’empereur d’occident  (il n’utilisera d’ailleurs jamais le titre d’empereur romain d’occident mais seulement d’empereur  d’occident) il cherche à en obtenir la reconnaissance par l’empereur romain de Constantinople sans laquelle ce titre reste dépourvu de toute valeur juridique. Plus encore, en 802, des ambassadeurs de Charlemagne et du pape se rendent à Constantinople offrir le mariage à l’impératrice Irène, mariage qui ne peut avoir lieu car celle-ci est détrônée.Son titre d’empereur ne lui est reconnu qu’en 812  après une longue période d’opposition par l’empereur romain d’orient Michel Ier. En effet Charlemagne ayant conquis les possessions d’Istrie et de Dalmatie de l’empereur romain d’orient, celui-ci accepte contre leur restitution  de lui reconnaitre officiellement sa qualité impériale en le faisant saluer basileus  par ses ambassadeurs à Aix la Chapelle (depuis 629, les empereurs romains d’orient ont remplacé leur titre d’imperator par celui de basileus). Dès lors il y a  deux empereurs en droit et non plus simplement en fait. Charlemagne n’est toutefois reconnu que comme empereur d’Occident et non comme empereur romain, titre réservé au seul empereur de Constantinople ; d’ailleurs Charlemagne évite toujours de se donner le titre d’empereur romain   car Michel Ier  continue de considérer qu’il est le seul empereur romain de tout le territoire autrefois occupé par l’empire, Charlemagne n’étant empereur que de la seule partie qui relevait autrefois de Rome. Alors que l’aigle bicéphale représentait les deux capitales de l’empire Rome et Constantinople, Charlemagne n’adopte sur ses drapeaux que le demi-aigle monocéphale, reconnaissant qu’il n’est qu’à la tête de l’empire romain d’Occident, partie d’un empire romain à la tête duquel se trouve toujours symboliquement l’empereur romain d’orient.

 

 

.LOUIS Ier LE PIEUX OU LE DEBONNAIRE / LUDWIG DER FROMME (778 à 840),  empereur / kaiser  de 814 à 840

 

Fils de Charlemagne, associé à l’empire en 813, il lui succède en 814.

Pour maintenir la cohésion de l’empire, il veut dès 817 éviter la division de l’empire en  réglant le problème de sa succession par l’ordinatio imperii : tout en accordant des royaumes à ses deux  fils cadets : à Pépin l’Aquitaine et les marches pyrénéennes, à Louis la Francie la Bavière.

 

Il les subordonne à l'ainé Lothaire qu'il associe à l'empire puis il obtient en 824 un droit de controle sur les élections pontificales qui renforce le pouvoir impérial.

Mais il se remarie ave Judith, fille de Guelfe de Bavière, qui lui donne un quatrième fils, le futur Charles le Chauve qu'il veut apanager ce qui l'oblige à revenir sur le premier partage.

 

En 829, par un édit impérial, il lui âttribue l'Alsace,l'Alémanie et la Rhétie ce qui suscite la révolte de ses trois premiers fils qui s'emparent de lui et le font déposer par l'archevêque de Reims en 833. Rétabli en 835 à Metz par Pépin et Louis, jaloux de leur frère Lothaire, il décède en 840 laissant l'empire divisé.

 

 

images--2-.jpg

 

 

B. Du partage de l’empire carolingien (an 843)

     à son premier démembrement en royaumes autonomes  (an 870)

 

.LOTHAIRE  Ier / LOTHAR  I  (795 à 855),                                                                    empereur/ kaiser de 840 à 855

 

Roi de Bavière en 815 puis roi d’Italie en 822, il est couronné empereur en 823

sous le règne de son père Louis le Pieux contre lequel, on l’a vu il se révolte en 830 avec ses frères Pépin et Louis lorsque son père veut apanager leur demi-frère Charles. Son frère Pépin décède en 838 ; Lothaire  succède à son père à sa mort en 840 mais voit ses deux frères Louis et Charles s’allier contre lui et lui infliger la défaite de Fontaine en 841 puis lui imposer le traité de Verdun d’aout 843. Ce traité va déterminer tout l’avenir des relations entre le futur Royaume de France/Frankreich  et l’Empire/Reich. L’empire franc carolingien est divisé en trois  entre les trois petits-fils de Charlemagne :

 

. Royaume de Francie Occidentale / Westfranken Koenig à l’ouest de la Meuse,  de la Saône et du Rhône est  attribué à  Charles le Chauve  (qui parvient à chasser son neveu Pépin II des possessions héritées de son père Pépin mais que son père Louis le Débonnaire lui a attribuées) détaché de fait de l’empire.

 

. Royaume de Francia media, la partie médiane comprise entre la limite de la Francie occidentale définie par l’Escaut,  la Meuse, la Saône et le Rhône à l’Ouest  et la limite de la Francie orientale à l’Est définie par le Rhin, l’Aar  et la Reuss(en Suisse), partie qui nous intéresse plus particulièrement, est attribuée à Lothaire qui a le titre impérial et sa résidence impériale d’Aix la Chapelle. Elle comprend tout ce qui deviendra : la Belgique, les Pays Bas et le Luxembourg, la Suisse Occidentale à  l’est  de l’Aar et de la Reuss. la Rive gauche allemande du Rhin avec Trèves, toutes les terres impériales intégrées

progressivement à la France telles la Flandre, l’Artois, le Cambrésis,  le Luxembourg français, la Lorraine, l’Alsace, la Franche Comté, la Dombes, la Bresse, le Bugey,  le Valromey, le Pays de Gex, le Forez, la Savoie, le Lyonnais, le Vivarais, le Dauphiné, le Viennois, le Valentinois, la Provence dont Avignon, Orange et Nice et le Royaume d’Italie/ Royaume des Lombards comprenant toute l’Italie du Nord   sauf  Venise.

 

 .Royaume de Francie Orientale / Ostfrankenreich attribué à Louis le Germanique avec ses 4 duchés historiques de Franconie  (berceau des Francs), de Souabe  comprenant l’Alsace), de Bavière et de Saxe

 

 

                                  330px-Empire_carolingien_855-fr.svg.png


Peu avant la mort en 855 de l’empereur Lothaire Ier, par le traité de Prum ses 3 fils se partagent son Royaume :

 

.le Royaume d’Italie est attribué à l’ainé Louis II qui lui succédera comme empereur

.Lothaire II a les 2 duchés entre la Meuse et le Rhin : le duché de Basse Lorraine qui comprend encore tout ce qui deviendra la  Belgique sans le comté de Flandre et les Pays Bas et une partie de la future rive gauche allemande du Rhin avec Aix la Chapelle et Cologne et le duché de Haute Lorraine qui comprend le Luxembourg, une partie de la future rive gauche du Rhin avec Trèves ainsi que ce qui restera de ce duché lorsqu’il sera incorporé à la France dont il devient roi. C’est son royaume qu’on appellera le Royaume de Lotharingie. Mais il n’a aucun fils de sa femme légitime mais seulement de sa concubine Walrade, dénommé Hugues qui est donc son seul héritier. Il épouse sa concubine ce qui provoque bien évidemment une crise majeure.

.le troisième Charles de Provence, beau-frère du roi Charles le Chauve a la partie de la Bourgogne comprenant le comté du Viennois, le comté de  Maurienne  et le duché de Lyon, et la  Provence.

 

Alors que Charlemagne récupérait les terres données à la mort du bénéficiaire, et pouvait donc ensuite les redistribuer, ses petit-fils Charles le Chauve, Lothaire et Louis le Germanique  les donnent à titre héréditaire ce qui les prive du moyen de s’attacher la fidélité des héritiers de leurs vassaux.  

 

 

C. du démembrement de l’empire (an 855) à sa disparition (an 924)                  

 

 

LOUIS II / LUDWIG II (822 à 875), 

empereur / kaiser de 855 à 875

 

Fils ainé de l’empereur Lothaire Ier, roi d’Italie en 844, associé à l’empire en 844,  succède à son père comme empereur en 855.  Il n’a qu’une sœur

Hermengarde qui épouse Boson.

 

Charles le Chauve ne se contente pas d’être roi de Francie Occidentale. Dès 861, il fait une tentative de s’emparer du royaume de Provence dont son neveu Charles de Provence est roi depuis six ans mais doit battre en retraite. A la mort de Charles de Provence en 863, c’est son frère Lothaire II, roi de Lorraine qui reçoit  la plus grande part de son héritage avec les régions de Lyon, de Vienne, Grenoble, Uzès et Arles. A la mort du roi Lothaire II en 869, ses possessions sont occupées par son oncle Charles le Chauve qui se fait alors couronner roi de Lotharingie à Metz le 9 septembre 869. Mais cette acquisition est contestée par Louis le Germanique, son autre oncle, et Louis II le Jeune, frère et héritier de Lothaire II. Ce dernier, occupé au sud de l'Italie à combattre les Sarrazins, ne peut faire valoir ses droits, et les deux oncles s'entendent en août 870 par le traité de Meersen pour partager la Lotharingie :

 

. Louis le Germanique qui règne sur la Francie Orientale reçoit la partie orientale de la Lotharingie avec la Frise, Aix la Chapelle, Stavelot, la Lorraine avec Metz et l’Alsace avec Strasbourg et Bâle. Il y reconnait de 872 à 875 la souveraineté nominale de l’empereur Louis II.

 

. Charles le Chauve qui règne sur la Francie Occidentale conserve la partie occidentale de la Lotharingie avec Liège, Visé et Maastricht ainsi que Verdun et Toul, Besançon, Lyon, Vienne et toute la rive droite du Rhône attribuée par l’empereur Lothaire Ier à son fils Lothaire II.

 


  

La Francie occidentale de Charles le Chauve (future France) et la Francie orientale de Louis le Germanique (future Allemagne) ont désormais une frontière commune qui suit à peu près les cours de la Moselle et de la Meuse.

 

Ce traité de 870 est la source des conflits futurs qui opposeront le royaume de France, héritier de celui de Francie occidentale et le royaume de Germanie, héritier de celui de Francie orientale pour s’arracher les dépouilles du royaume de Francie Médiane ou Lotharingie. L’empereur Louis II meurt à l’été 875 sans enfant pour lui succéder.


.CHARLES II   LE  CHAUVE / KARL   DER  KAHLE  (823 à 877), empereur / kaiser  de 875 à 877

 

A l’élection impériale  par les grands de l’empire de 875, Charles le Chauve bat son frère Louis le Germanique puis est sacré empereur à Rome le même jour que son grand père Charlemagne, 75 ans après lui le 25 décembre 875. Il se considère comme un empereur romain et franc à tel point que sur ses bulles est écrit « Renovatio imperii romani et Francorum ». Il lui est attribué comme empereur le nom de Charles II  (tous les empereurs prénommés Charles se verront  décomptés à partir de Charlemagne, Charles Ier).

 

Son frère Louis le Germanique décède un an plus tard en août ; ses possessions sont partagées entre ses trois fils : Louis le Jeune hérite alors de la partie orientale de la Lotharingie avec la Saxe, la Franconie, la Thuringe et la Frise.

 

Charles le Chauve s’empresse de pénétrer en Lorraine mais Louis III, son neveu, fils cadet du Germanique taille en pièce son armée impériale en octobre à Andernach et il doit battre en retraite.

Appelé au début de 877 par le pape pour défendre Rome contre les musulmans, Charles se rend en Italie à l’été de cette année. Mais ce n’est pas les musulmans qu’il doit combattre mais Carloman, son deuxième neveu, ainé de Louis le  Germanique qui est devenu roi d’Italie à la mort de son père. En fait Charles ne règne plus vraiment que sur son seul royaume de Francie occidentale. A son retour d’Italie, il meurt en Maurienne le 6 octobre 877.  La partie occidentale de la Lotharingie, passe alors à son fils Louis le Bègue, puis en 879  à ses fils Louis III et Carloman.

                                                             

 

 

 

1. Création du deuxième Royaume de Provence ou Bourgogne Cisjurane / Königreich  Provence  oder  Burgund Cisjuranien  en 879

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen - dans empireromaineuropeen
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : empireromaineuropeen
  • : Parti supranational pour un empire romain europeen alternative à l'empire américain
  • Contact

Recherche

Liens