Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 13:55

Scan10001                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    .JOSEPH 

.JOSEPH I er DE  HABSBOURG   / JOSEF  I  VON HABSBURG   (1678- 1711), empereur / kaiser  de 1705  à 1711

Fils du précédent, roi des Romains en 1690, puis roi de Hongrie, roi de bohême archiduc d'Autriche

 

En 1699, il épouse Wilhelmine de Brunswick-Lünebourg, fille de Jean-Frédéric de Hanovre duc de Brunswick-Lünebourg-Kalenberg et de Bénédicte de Palatinat. Ils ont deux filles :

Marie-Josèphe, épouse Auguste III, roi de Pologne et Electeur de Saxe  Marie-et Amélie, épouse en 1722 Charles VII (1685-1740),

Il conserve à son service le Prince Eugène de Savoie, qu’il considère comme un frère, comme général des armées impériales et le fait entrer dans ses conseils.

Toute la durée de son règne est marquée par la révolte de François II Rakóczi en Hongrie orientale suscitée par le roi de France.

En 1706, les batailles de Turin et de Ramillies gagnées par le Prince Eugène chassent la France d'Italie du Nord (Valteline) et des Pays-Bas espagnols. Après une retentissante défaite des armées françaises à la bataille d'Audenarde (juillet 1708), Lille est prise à la fin du mois d'octobre 1708. En décembre 1708, Louis XIV demande la paix. La coalition exige qu'il retire son soutien à Philippe V et qu'il se charge de déposer lui-même son petit-fils en jetant contre lui l'armée française. Louis XIV refuse et poursuit la guerre.

 

À Malplaquet, l'armée française, bien que vaincue, inflige de telles pertes aux Anglo-Prussiens que ceux-ci doivent se retirer et renoncer à envahir la France.

En 1710, à la bataille de Brihuega et à la bataille de Villaviciosa, en Espagne, les troupes britanniques et autrichiennes sont écrasées : le trône de Philippe V est sauvé.

                                                          

L'année suivante, à Denain, le maréchal de Villars remporte contre les forces impériales une victoire décisive : Louis XIV repasse à l'offensive dès 1713, lorsque les armées françaises, menées par Villars, repassent le Rhin et prennent Fribourg-en-Brisgau.

                                   

Le coût de la guerre commence à peser chez les coalisés, et la situation politique évolue favorablement pour Louis XIV : en Grande-Bretagne, le pacifisme progresse, les Britanniques supportant mal les lourdes contributions financières nécessaires à l'entretien des forces de la coalition.                                                     

                                                                                                                                                                                              .CHARLES CHARLES VI  DE  HABSBOURG /  KARL VI  VON HABSBURG  (1685 -1740),  empereur / kaiser de 1711 à  1740

 

Second fils de l’empereur Léopold, roi de Hongrie sous le nom de Charles III (1711-1740).

Lorsque son frère aîné Joseph Ier meurt sans descendance masculine en 1711, Charles est élu empereur, rassemblant sur sa tête l'ensemble de l'Empire de Charles Quint (possessions autrichiennes et espagnoles), au grand dam des puissances européennes.

Quand il accède à la dignité impériale, toute l'Europe est épuisée. La France, elle aussi, a considérablement souffert des impôts alimentant les combats. Seule la diplomatie peut mettre fin  à la guerre.

                                                                                                                     

Au congrès d'Utrecht, qui réunit les belligérants depuis janvier 1712, chacun essaie de trouver une sortie honorable. Philippe V conserve le trône d'Espagne, toutefois il doit renoncer, pour lui et pour sa descendance, au trône de France même dans le cas où les autres princes de sang français disparaîtraient. De la même manière, la France conserve toutes les conquêtes précédentes de Louis XIV (Flandre française, Roussillon, Lille, Artois, Franche-Comté, Alsace).

Le duc de Prusse y gagne sa couronne de roi de Prusse et celui de Savoie celle de Sicile.

 

Les combats cessent définitivement en 1713, après une campagne militaire en Allemagne victorieuse pour Louis XIV. Cette année 1713, Charles VI fait ratifier la Pragmatique Sanction aux Etats généraux et aux puissances étrangères. Celle-ci réserve le trône à l’aîné de ses enfants, qu’il soit de sexe masculin ou féminin.

Le 11 avril est signé le traité d’Utrecht  entre le Royaume de France et le Royaume Uni et le 13 juillet celui entre le Royaume Uni et le Royaume d’Espagne mais l’empereur Charles VI s’obstine.                                                   

                                                      

Mais en octobre 1713, le maréchal français Bezons investit Fribourg en Brisgau qui capitule le 21 novembre. L’empereur, sous la pression des princes allemands, ouvre des négociations. Le Général des armées impériales le prince Eugéne de Savoie-Carignan et le maréchal français Villars se rencontrent à Rastadt.

Le 6 mars 1714 est signé le traité de Rastatt qui apporte aux  Habsbourg  un agrandissement de leurs États héréditaires au détriment de leur puissance impériale.                                                    

Des territoires de l’empire aujourdhui français, il ne reste plus que le duché de Lorraine, les principautés de  Salm, de Nomeny, de Commercy, de Montbéliard, la ville de Mulhouse  et le duché de Savoie  qui continuent de  faire partie du Saint Empire.

                                                          

Le 7 septembre 1714 les traités d’Utrecht et de Rastatt sont complétés par le traité de Baden en Suisse qui met fin aux hostilités entre la France et le Saint-Empire romain germanique qui étaient en guerre depuis la Guerre de Succession d'Espagne. Il  redonne aux Habsbourg d’Autriche les Pays-Bas méridionaux (Belgique) et les territoires espagnols en Italie à savoir Naples (mais pas la Sicile), Milan, Mantoue et la Sardaigne. Il permet à la France de conserver l'Alsace et donne la rive gauche du Rhin (Brisgau) aux Habsbourg d’Autriche. Les Princes électeurs de Bavière et Cologne sont réinstallés dans leurs territoires et possessions. L'empereur Charles VI garde le titre de roi d'Espagne et la succession espagnole (sans aucune valeur puisque le pouvoir en Espagne est entièrement détenu par le roi Philippe V d'Espagne, petit-fils de Louis XIV).

Louis XIV meurt le 1er septembre 1715 après un règne de plus de 60 ans dont 37 à faire la guerre.  Le roi Louis XV lui succède.

 

Les princes possessionnés d’Alsace refusent le plus souvent de reconnaitre sa suzeraineté.

 

A l’est de l’empire, l’année 1716 voit les troupes impériales, conduites toujours par le prince Eugène, remporter sur les Turcs les victoires de Peterwaradin de 1716 et de Belgrade de 1717 qui doivent signer la paix de Passarowitz de 1718.                                                                                                                                                                                   

Charles VI s'engage ensuite dans une nouvelle guerre contre le roi d'Espagne Philippe V, après être entré dans la Quadruple Alliance formée contre ce prince par la Grande-Bretagne, la France et les États de Hollande (1718).   Ces différends sont arrangés par le traité de Vienne en 1725.

En 1729, François-Etienne, deuxième fils du duc de Lorraine et de Bar Léopold, élevé à Vienne, lui succède sous le nom de François  III ;  début avril  1732. L’empereur  Charles VI  le  nomme comme vice-roi de Hongrie.                                                                                                                    

La guerre se rallume en 1733 à l'occasion de la succession au trône de Pologne. L'Électeur de Saxe Frédéric-Auguste, fils du précédent roi et neveu par alliance de l'empereur Charles VI, est élu roi de Pologne avec le soutien de l'empereur, tandis que la France soutient les ambitions de Stanislas Leszczynski, détrôné en 1709, et qui vit en exil en France aux frais de son gendre Louis XV.                                                            

Peu avant la signature du traité de paix meurt le vieux prince Eugène de Savoie, un des plus grands généraux de son temps et principal conseiller de l'Empereur.

Pour mettre fin à la Guerre de Succession de Pologne, l’empereur Charles VI,  accepte d'accorder au vaincu, Stanislas Leszczynski, beau-père de Louis XV, en compensation de la perte de la couronne polonaise, les duchés de Lorraine et de Bar, lesquels, à la mort de l'ex-roi de Pologne, devront devenir français. En échange de la perte de ces duchés, sur lesquels sa famille régnait depuis sept cents ans, le duc de Lorraine et de Bar François  III se voit offrir le Grand-duché de Toscane, proposition que François, à contrecœur, finit par accepter malgré les objurgations de sa mère et de son frère, Charles-Alexandre de Lorraine, et au grand dam de ses sujets lorrains. En contrepartie le roi Louis XV ne s’oppose pas au mariage prévu de longue date du duc  François III  avec l’archiduchesse Marie-Thérèse, fille de l’empereur. L’accord  effectif en 1737, est formalisé par le traité de Vienne en 1738.

 

Attaqué peu après par les Turcs soutenus par la France, Charles VI doit leur abandonner par le Traité de Belgrade en 1739 la Petite-Valachie, la Serbie et Belgrade.



 .CHARLES  VII  DE HABSBOURG /  KARL VII  VON HABSBURG   (1697-1745),

empereur / kaiser de 1740  à 1745


Fils de Maximilien-Emmanuel de Bavière de la maison de Wittelsbach et de Theresa Kunegunda Sobieska, fille de Jean III Sobieski.

 

Il est électeur de Bavière à partir de 1726

 

 

Malgré la pragmatique sanction de 1713, à la mort de Charles VI en 1740, Charles-Albert de Bavière est élu empereur sous le nom de Charles VII au détriment de la fille de l’empereur Charles VI, l’archiduchesse Marie-Thérèse.

 

MAISON DE HABSBOURG-LORRAINE   /   HAUS VON HABSBURG-LOTHRINGEN

.FRANCOIS  Ier  DE LORRAINE /   FRANZ  I  VON LOTHRINGEN  

 

 

 

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen - dans empireromaineuropeen
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : empireromaineuropeen
  • : Parti supranational pour un empire romain europeen alternative à l'empire américain
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens