Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2014 7 06 /07 /juillet /2014 18:48

Scan10001 

LES  REGIONS ACTUELLES  DE  FRANCE  AYANT APPARTENU AU  SAINT  EMPIRE 

 

CH. II     LES REGIONS AYANT APPARTENU AU   ROYAUME DE LOTHARINGIE puis de FRANCIE ORIENTALE/ GERMANIE

 

C.Principauté d’Arches 

 (Charleville--Mezières)                                                                                               terre partiellement d’empire de 962  à 1766

 

Le traité de Verdun de 843 fixe la Meuse comme frontière entre la Francie occidentale et la Francie médiane. La Francie médiane est rapidement divisée en plusieurs parties, notamment la Lotharingie au nord.

Le comté de Castrice dépend  en 843 de la Lotharingie. La petite ville de Castrice est détruite par le feu au X° siècle ; Erlebade, comte de Castrice, fait reconstruire à proximité la citadelle de « Mézières » sur la rive gauche de la Meuse,  donc en Francie Occidentale. En 894, ce domaine, le château fort de Charleville  ruiné  situé en face de Mézières, est cédé par Charles le Simple aux évêques de Liège.

Comme toute la Lotharingie, le comté de Castrice dépend du Saint Empire Romain Germanique à partir de 962.

 

En 1293, le comte de Rethel  achète la seigneurie d’Arches autour de laquelle il crée une principauté ( la petite cité d'Arches est bien antérieure à celle de la ville de Charleville, et même celle de Mézières).

Enfin, en 1566, le comté de Rethel entre dans la maison de Gonzague par le mariage d'Henriette de Clèves, héritière des duchés de Nevers et comté de Rethel, avec Louis de Gonzague, duc de Mantoue et gouverneur, pour le roi, de la province de Champagne. Les Gonzague appartiennent à une famille dont l’ancêtre Louis Ier de Gonzague, podestat  du duché de Mantoue, en a pris possession en 1328 ; le duché est terre impériale du Royaume d’Italie.

Jean-François II de Gonzague est nommé marquis de Mantoue par l'empereur Sigismond, dont il épouse la nièce Barbara de Brandebourg. En 1530, l'empereur Charles Quint attribue à son fils Frédéric II le titre de duc. L'année suivante, par  mariage, avec Marguerite de Montferrat, il acquiert le marquisat de Montferrat. Ils ont sept enfants dont :                                                        

-François qui devient le 2e duc de Mantoue, titré François III et marquis de Montferrat, titré François Ier ; Il est l’époux de Catherine d’Autriche, fille de l’empereur Ferdinand, frère de l’empereur Charles Quint.                                    

-Guillaume qui n'a que 12 ans lorsqu'il succède à son frère François III  mort en 1550 comme  3e duc de Mantoue et marquis puis 1er duc de Montferrat ; Il est l’époux d’Eléonore d’Autriche, sœur de Catherine. L’empereur Ferdinand Ier  le fait  chevalier de la Toison d’or en 1589 puis fait comte de Rodigo et Rivalta en 1591 et en 1593 et l’élève au rang de prince du Saint Empire

 -Louis qui épouse, en 1565, Henriette de Clèves, duchesse de Nevers et comtesse de Rethel,

 

.Charles Ier Gonzague (1580-1637), premier prince d’Arches

Fils de Louis Gonzague, prince de Mantoue et d'Henriette de Clèves duchesse de Nevers, comtesse de Rethel. C’est un prince franco-italien, noble à la fois du Royaume de France et du Saint Empire.

Il est duc de Nevers et de Rethel  (Charles III) en 1595 à la mort de son père,  Il épouse, le 1er février 1599, Catherine de Lorraine, fille de Charles  II, duc de Mayenne et de Bar.

 

Ayant établi sa résidence à Arches, celui-ci obtient du roi Charles IX, à l'occasion de ses noces avec Elisabeth d'Autriche célébrées dans l'église de Mézières le 26 novembre 1570, l'érection de sa seigneurie en principauté souveraine.

Il participe, en octobre 1602, au côté des troupes impériales, à un siège de la ville de Buda en Hongrie tenue par les troupes turques, siège au cours duquel il va être blessé, ce qui met un terme à son voyage et le ramène en France.

Le 6 mai 1606, Charles décide la création de Charleville pour en faire la capitale de sa nouvelle principauté souveraine d'Arches, appuyée sur son duché de Rethel. L'intérêt de l'emplacement de la nouvelle cité est qu'elle se trouve sur le territoire de l'ancien comté de Castrice, dépendant du Saint-Empire romain germanique, et donc libéré des règles économiques du royaume de France

.                                                                                                                    

 Or, l'activité de Mézières est asphyxiée par le statut de ville de garnison et par la contrainte de commercer avec le royaume. Les négociants de Mézières qui s'installent à Charleville ont toute latitude pour commercer avec les villes au nord telles que Dinant, Charleroi, Namur et Liège, et surtout ne sont pas soumis à la gabelle. La nouvelle cité ducale est ainsi destinée à rivaliser avec Sedan, autre capitale princière mais devenue fief protestant. En 1608, Charles  déclare Charles-ville capitale de sa principauté souveraine d'Arches. A la mort de son petit-cousin Vincent II en 1627, il devient également duc de Mantoue et duc de Montferrat. Il décède à Mantoue en 1637.

 

.Charles II (1629-1665), prince d'Arches de 1637 à 1665, duc de Nevers, de Rethel, de Mayenne, de Mantoue et de Montferrat, petit-fils du précédent.

Il cède les duchés familiaux de Nevers, Rethel et Mayenne, ne conservant que les duchés italiens de Mantoue et de Montferrat, ainsi que la principauté d’Arches.

 

.Charles III Ferdinand (1652-1708), 3e prince d'Arches de 1665 à  1708, duc de Mantoue et de Montferrat,

Fils du précédent

Après sa mort survenue le 5 juillet 1708, la principauté d'Arches  échoit à sa petite-cousine Anne de Bavière (1648-1723) (fille d'Anne de Gonzague de Clèves), puis aux deux co-héritiers de celle-ci :

 

-d'une part à son fils Louis III de Bourbon (1668-1710), prince de Condé,                   

 -d'autre part pour un neuvième à Charles Théodore, prince de Salm (1645-1710), veuf de Louise-Marie de Bavière, sœur d'Anne de Bavière.

 

Sans perdre pour autant ses privilèges, Charleville est désormais rattachée à la France et la principauté n'existe plus que nominalement, au profit notamment des ducs de Lorraine, passant alors à la Maison de Habsbourg-Lorraine.

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen - dans empireromaineuropeen
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : empireromaineuropeen
  • : Parti supranational pour un empire romain europeen alternative à l'empire américain
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens