Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2014 6 28 /06 /juin /2014 15:30

Scan10001

 

 

 

MAISON DE PALATINAT/  HAUS  VON PFALZ  (WITTELSBACH)

 

.ROBERT Ier DE PALATINAT / RUPERT  VON PFALZ  (1352-1410),  empereur / kaiser  de 1400 à 1410, comte palatin du Rhin/ Graf von Pfalzrhein de 1398 à 1410

 

Fils de Robert II, comte palatin du Rhin et de Béatrix de Sicile, petit-fils de Louis II, duc de Bavière et de Mathilde de Habsbourg elle-même fille de l’empereur Rodolphe de Habsbourg. Rupert a épousé en 1374 Elisabeth de Huremberg avec laquelle il a neuf enfants dont :

 

-Marguerite de Bavière, épouse de Charles II, duc de Lorraine

-Louis III de Bavière, électeur palatin, du Rhin, époux de Blanche de Lancastre puis devenu veuf de Mathilde de Savoie.

 

Le duc de Lorraine Charles II, prince d’empire, fait campagne pour son beau-père l’électeur palatin Rupert dont il a épousé la fille Marguerite de Bavière en 1393 et Rupert est élu par les 4 électeurs rhénans le 22 aout 1400.

 

Lorsque l’empereur Venceslas de Luxembourg entre en conflit avec les princes électeurs et avec de nombreux princes territoriaux, le collège électoral décide de l’écarter du trône impérial.

Mais en 1401, quelques princes et quelques villes d’Allemagne tiennent encore pour Venceslas. Pour les rallier, Robert veut rendre à l’empire le Milanais que Venceslas en a détaché. Il fait une alliance avec les villes de Suisse et de Souabe, et lève des troupes contre Jean Galéas Visconti, duc de Milan. La circonstance est favorable car Venise et Florence s’arment contre la puissance redoutable du nouveau duc de Lombardie.  Quelques princes qui l’ont accompagné s’en retournent avec le peu de soldats qui leur restent; et Robert se retire enfin presque seul.  Jean Galéas reste maître de toute la Lombardie, et protecteur de presque toutes les autres villes, malgré elles.  Il meurt, laissant, entre autres enfants une fille Valentine mariée au duc d’Orléans. C’est  elle dont les rois de France s’estimeront  à sa mort les héritiers                                                      

                                                        

En 1404 meurt le pape Boniface IX alors que  des délégués du pape d'Avignon Benoît XIII sont présents à Rome. Les cardinaux romains demandent à ces délégués si leur maître abdiquerait si les cardinaux retardaient l'élection. Les délégués répondent que non et les cardinaux élisent alors un nouveau pape le 17 octobre 1404, Innocent VII. Ils prêtent toutefois d'abord serment de faire tout leur possible pour mettre fin au Grand Schisme. À l'annonce de cette élection, les Gibelins provoquent une émeute à Rome, mais le roi de Naples Ladislas Ier envoie des troupes à Rome pour aider le Pape à rétablir l'ordre. En échange de cet appui, Ladislas obtient plusieurs concessions du pape, dont la promesse qu'aucun accord pouvant nuire à ses droits sur le royaume de Naples ne sera conclu avec le pape d'Avignon (les droits de Ladislas étaient en effet contestés par Louis II d'Anjou couronné roi de Naples par Clément V). Cette même année1404, le duc d’Orléans, frère du roi Charles VI, achète le duché de Luxembourg de Josse, marquis de Moravie, à qui Venceslas l’a vendu. Sigismond avait vendu aussi le droit d’hommage. Pour cette raison  le duché de Luxembourg et le duché du Milanais sont considérés à tort  juridiquement  par leurs nouveaux possesseurs comme détachés de l’empire. 

Dès l’année suivante, le nouveau duc de Luxembourg et le duc de Lorraine se font la guerre, sans que l’empire n’intervienne. De même en 1406 le marquis de Bade et le comte de Wurtemberg font impunément une ligue avec Strasbourg et les villes de Souabe contre l’autorité impériale. Les Suisses se fortifient toujours. Les seuls Bâlois ravagent les terres des Habsbourg  dans le Sundgau et dans l’Alsace.

L’autorité impériale s’affaiblit, tandis que le schisme de l’Église continue. A peine un des antipapes est mort, que son parti en fait un autre.

 

 

Robert fait pourtant réunir une diète à Francfort en 1409. Les ambassadeurs des rois de France, d’Angleterre, de Pologne, y assistent. Mais l’empereur soutient une faction d’antipape; la France, une autre. L’empereur et l’empire estiment que c’est à eux d’assembler les conciles et que dès lors le concile de Pise, assemblé sans les ordres de l’empire, n’a aucune autorité et  demandent la réunion d’un concile œcuménique.

 

 

 

 

L’empereur Robert meurt le 18 mai. Venceslas se dit toujours empereur sans  n’en exercer aucune fonction. 

 

MAISON DE LUXEMBOURG /  HAUS  VON  LUXEMBURG

 

.SIGISMOND  Ier  DE LUXEMBOURG   /  SIGISMUND  I  VON LUXEMBURG  (1368-1437),                                                                     

 

 

 


 


                                                   

                                                           

Partager cet article

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen - dans empireromaineuropeen
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : empireromaineuropeen
  • : Parti supranational pour un empire romain europeen alternative à l'empire américain
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens