Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 19:35
Scan10001

Il est assez curieux de lire sous la plume d’un ex-candidat à la présidence de la République Française et député souverainiste que l’euro serait l’une des principales causes de la crise actuelle et prôner comme solution à cette crise le retour aux monnaies nationales.

En effet celui-ci semble oublier que la monnaie n’est qu’un instrument au service des différents acteurs économiques et que ce n’est pas l’instrument qui est coupable mais ceux qui en ont fait un usage abusif sous des gouvernants politiques irresponsables depuis 40 ans.

La  monnaie n’a jamais été considérée d’ailleurs même par Jean Bodin comme un des attributs de la souveraineté.

Même si  l’euro n’avait pas été créé, et si les taux d’intérêt dans certains pays à monnaie faible étaient restés à des niveaux plus élevés, cela n’aurait empêché nullement ces acteurs économiques de s’endetter depuis 40 ans de manière excessive.

Les acteurs économiques  des Etats membres de l’Union Européenne non membres de l’Eurozone ne se trouvent pas sur ce plan de l’endettement dans une situation bien différente de celle de ceux qui ont adopté l’euro.

Sans parler des Etats Unis d’Amérique dont l’endettement atteint des niveaux historiques !

Or ce Monsieur Dupont-Aignant ne semble pas avoir examiné certaines statistiques des Etats Unis d’Amérique  dont les Etats membres ont depuis des années des compétitivités différentes, des démographies différentes, des taux d’inflation différents, des mentalités différentes   et  dont aucun pour autant n’envisagerait pour autant comme solution à la crise qui y sévit également de revenir à des monnaies différentes.

Pas davantage il ne semble avoir examiné certaines statistiques de la Confédération Suisse ou les différences entre certains cantons sont énormes sans que pour autant il ne viendrait l’idée à un Suisse raisonnable de mettre fin à la monnaie unique le Franc Suisse instauré il y a  160 ans environ à une époque déjà ou pourtant ces différences entre cantons étaient tout aussi énormes.

A suivre d’ailleurs le raisonnement de ce Monsieur, pourquoi ne devrait-on pas revenir en France à des monnaies régionales voire locales comme au Moyen Age pour tenir compte des importantes disparités qui y existent d’un bout à l’autre du pays et pourquoi pas régionaliser le SMIC, les allocations en fonction du cout de la vie    etc.. etc.. de même alors pour l’Italie, l’Espagne….. ?

Pas plus qu’aux Etats Unis, l’existence d’une  monnaie nationale  comme solution  à la crise est probante. Les Etats Unis et la Grande Bretagne ne s’en sortent actuellement pas mieux que les autres pays occidentaux.

Et qu’est-ce que la monnaie d’un Etat, qui jusqu’à présent s’en sort mieux comme la Confédération Suisse (mais pour combien de temps encore) dont la Banque Nationale Suisse doit, pour empêcher sa monnaie de s’évaluer, détenir aujourdhui  60 %  de ses réserves en euro à force d’en acheter pour soutenir le court et  maintenir un taux de change fixe avec lui en promettant d’émettre pour ce faire autant de monnaie qu’il faudra ? En supposant, ce qui est probable, que cette Banque Nationale Suisse doive encore et encore acheter des euros, que deviendra son indépendance si un jour en théorie elle venait à détenir la totalité de ses réserves en euro en contrepartie desquelles elle aurait émis et émettrait tous les nouveaux francs suisse ?

Pas plus que ne peut le faire actuellement la Banque Nationale Suisse, la Banque de France ne pourrait aujourdhui  manipuler comme elle pouvait le faire dans un passé révolu le  taux de change du franc français ressuscité !

L’interdépendance économique est-elle que les Etats ont perdu et ne retrouveront pas leur indépendance monétaire sauf à réformer le système monétaire international ce que les dirigeants politiques se sont abstenus de faire depuis la décision américaine  funeste du 15 aout 1971  qui a permis le niveau d’endettement accumulé par les acteurs économiques. Et cela ce n’est pas un Etat seul qui peut le décider.

Dire que  la principale cause  de la crise  est  l’euro, comme on pourrait alors tout aussi bien dire la même chose du  dollar, ou les monnaies nationales, c’est un peu comme dire que ce sont les armes qui sont responsables des guerres.

Ce que nous propose en fait ce monsieur c’est d’abord une guerre entre les monnaies qui avec le retour au nationalisme nous amènera ensuite à une nouvelle guerre mondiale tout court pour nos enfants !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen - dans empireromaineuropeen
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : empireromaineuropeen
  • : Parti supranational pour un empire romain europeen alternative à l'empire américain
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens