Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 10:53

 

 

 

 

 

En 52 avant J.C, Cicéron quitte Rome désabusé ; il vient d’achever son « De Republica » dans
lequel il appelle de ses vœux le meilleur des citoyens qui rétablira la prospérité et l’ordre .
Sa conviction est faite, ses illusions sont envolées, la République est morte.

 

Avant il avait dit :

 

" Les finances publiques doivent étre saines, le budget doit étre équilibré, la dette publique doit étre réduite, l’arrogance de l'administration doit étre combattue et contrôlée, et l'aide aux pays étrangers doit étre diminuée de peur que Rome ne tombe en faillite  (...)

La population doit encore apprendre à travailler au lieu de vivre de l'aide publique"

 

En 45 avant Jésus Christ, Jules César fait de Caius Octavus, son héritier et l’adopte ayant pu juger de sa valeur lors de la campagne menée en Espagne contre le fils de Pompée. Il veille de près à l’éducation du jeune homme. En 27 avant J.C, le Sénat de Rome réunit entre ses mains les différents « imperium ». Ce sera le premier Empereur romain !

 

L' Europe contaminée par le libéralisme débridé anglo-saxon ne parvient pas à réguler le monde de la finance ; et elle n'y parviendra pas parce le monde anglo-saxon ne veut pas réellement  s'engager dans une telle régulation de sorte qu'au-delà des belles intentions affichées, le président Obama ne dispose réellement d'aucun pouvoir pour imposer de tels réformes.

 

Or les Etats ont du sauver  les banques pour éviter de sombrer avec.

 

Alors que le prix d'un tel sauvetage sera payé par le peuple, les banques anglo-saxonnes et helvétiques se mettent déjà à reverser des bonus de montants  exorbitants atteignant  par exemple 124 milliards de dollars pour les 34 plus grandes banques américaines c'est à dire   le double des bénéfices réalisées en 2009 par les 40  plus  grandes entreprises françaises cotées au CAC 40 , entreprises qui elles-mêmes versent à leurs dirigeants des salaires mirobolants pouvant atteindre jusqu'à 500 fois le SMIG.

 

Du jamais vu historiquement  !  Intolérable !

Et bizarrement on ne voit pas beaucoup la gauche traditionnelle s'en scandaliser ;

 

Seuls quelques petits actionnaires ont commencé à se rebeller comme ceux  de l'Union de Banque Suisse récemment dans un pays qui ne passe pourtant pas comme chef de file de la contestation.

 

 

Or un tel scandale ne concerne pas que quelques petits épargnants indociles qui ont pris le risque d'investir directement dans des entreprises plutôt que d'acheter des sicav ou des fonds de placements voire remplir leur livret d'épargne , ils touchent même pas seulement tous les épargnants qui sont sacrifiés par les Etats qui pour se sauver maintiennent des taux artificiellement très bas ,  ils touchent tout le monde  y  compris le simple salarié car à terme c'est toute l'économie réelle qui se trouve en danger à cause d'un dérèglement du système financier qui gagne de l'argent autrement qu'en finançant l'activité économique  alors que c'est pourtant  la base du capitalisme .

 

Or, ce dérèglement du système financier n’est que la conséquence de la disparition du système monétaire ayant fonctionné jusqu’au  15 aout 1971, et  plus précisément de l’étalon or. Système monétaire dont on attend une réforme maintenant depuis 40 ans .

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen - dans empireromaineuropeen
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : empireromaineuropeen
  • : Parti supranational pour un empire romain europeen alternative à l'empire américain
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens