Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 19:04

Meme si la Gréce n'a pas rempli ses obligations , meme si elle ne représente que 2 % du PIB  européen, il faut aider la Gréce  tout d'abord et simplement parce que si la Gréce devait faire faillite, les banques et compagnies d'assurance françaises et allemandes  qui détiennent 70 % de la dette de l'Etat Grec se retrouveront en difficulté  mais également aussi pour sauver l'EURO  la plus belle réussite de l'Europe Unie depuis sa création parce que si nous ne le faisons pas nous nous trouverons dans une crise monétaire dont l'ampleur  sera sans commune mesure avec la crise financière dont nous croyons étre sortie en aidant massivement les banques . 

En effet depuis le début de l'année ce n'est plus seulement la crédibilité de la Gréce qui est en jeu ni demain celle du Portugal, de l'Espagne, qui le sera, c'est la confiance  dans l'Euro qui vient à diminuer rapidement à tel point que désormais certains économistes de banque commencent à  spéculer sur son éventuelle disparition.

Or contrairement à ce que certains croient , ce n'est pas la Gréce qui aurait vraiment intérét à abandonner l'euro pour reprendre la drachme mais plutot l'Allemagne qui , à la suite des critiques économiques formulées récemment contre elle, pourrait estimer qu'elle n'a pas intérét à avoir une monnaie faiblissante génératrice d'un retour à l'inflation qu'elle a de bonnes raisons de craindre plus que tout . L'histoire monétaire  a montré que ce sont les pays qui peuvent espérer conserver une monnaie nationale forte qui préférent quitter une union monétaire dont la monnaie risque de s'affaiblir.

 

Et si l'Allemagne vient à estimer que le niveau de la dette et des déficits budgétaires dans les autres pays membres de l'Euro n'est pas maitrisé et risque de l'entrainer avec eux  dans une spirale infernale, elle sera en droit de se désolidariser des autres états en refusant de payer pour leur laxisme.

 

Or que l'on ne s'y trompe pas, si l'euro disparait, on ne se retrouvera pas simplement comme avant son introduction ; c'est l'Union Européenne qui éclatera et  ce sera irrémédiablement le retour en force des nationalistes prompts à expliquer au bon peuple que la solution à ses problémes  est le retour à la  souveraineté dont  disposaient les états avant ce satané traité de Rome . Et l'on sait ou tout cela méne !

 

Pour sauver l'Euro, il faut bien évidemment au contraire accélérer le processus vers la création d'un Etat Fédéral Européen doté d'un Exécutif fort  capable  de faire accepter dans chaque état membre une politique budgétaire , une politique  fiscale, une politique économique  et une politique sociale qui ne mettent pas en danger l'Etat fédéral.

 

Dans l'immédiat, pour donner un signal fort au monde entier, la Banque Centrale Européenne devrait montrer sa détermination à défendre l'euro en décidant de se mettre à acheter de l'or et en imposant aux banques centrales qui en sont membres d'en faire de meme .

 

Une telle action symbolique aurait pour effet de désarmorcer les spéculateurs dont le nombre se renforce tous les jours et vont nous entrainer dans une crise monétaire fatale !

 

                                                .

Partager cet article

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen - dans empireromaineuropeen
commenter cet article

commentaires

cindy 15/06/2010 23:02



je vraiment aime cet article



Présentation

  • : empireromaineuropeen
  • : Parti supranational pour un empire romain europeen alternative à l'empire américain
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens