Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 20:08
Scan10001

 

 

Alors que la France s’est opposée à la guerre en Irak, alors qu’elle a pris l’initiative d’ accueillir sur son sol  le « Guide » libyen Kadhafi et le Président Syrien Assad, tous deux subitement réhabilités sans pourtant qu’aucun progrès sensible en matière de démocratie  n’ait été exigé d’eux ni par elle ni davantage par les Etats Unis ou le Royaume Uni dont manifestement l’avènement de la démocratie en Libye et en Syrie n’était pas il y a peu une priorité, soudainement la France s’est révélée, après le fiasco de sa diplomatie en Egypte et en Tunisie, comme un parangon de vertu en matière de défense  de la démocratie.

 

Prenant prétexte d’un risque, par nature  jamais certain, de massacre à Benghazi par les troupes gouvernementales libyennes, la France s’est « embarquée » avec le Royaume Uni et « l’onction »  des Etats Unis  dans ce qu’il faut bien appeler la guerre de Libye.

 

Pourquoi ?  On est toujours en droit de continuer de se poser la question !

 

En effet, alors qu’il apparait évident aujourd’hui que le bilan de l’intervention militaire en Irak est globalement très négatif, et que la France a eu raison  de ne pas participer à cette intervention contre Saddam Hussein dont les actes contre son peuple étaient pourtant certainement  aussi graves que ceux que l’on voudrait reprocher à Kadhafi, on peut, sans grand risque de se tromper affirmer que quelle, que soit la suite des événements,  le bilan en Libye sera lui aussi  globalement très négatif .

Comment dès lors peut-on sérieusement, de la part d’un Ministre des Affaires Etrangères de la France, parler de « risque calculé » alors que comme en Irak la situation demain en Libye n’a pratiquement aucune chance à court et moyen terme d’étre meilleure qu’avant la guerre ?

 

Surtout les citoyens européens et américains sont en droit de s’interroger sur la manière de fixer l’ordre des priorités par leurs dirigeants !

 

Depuis l’alerte  remontant maintenant à plus de 3 ans,  la première de leurs  priorités  aurait du   étre d’assainir d’urgence la situation financière des économies occidentales alors que depuis le 15 aout 1971, ils n’ont strictement rien fait pour prévenir le risque de faillite généralisée actuel. Ensuite la deuxième de leur priorité aurait du étre de gagner la guerre en Afghanistan ou se joue la défense du  monde occidental en y mettant les moyens sans idée de limiter ces moyens dans le temps ce qu’ils n’ont pas fait .Bien au contraire, alors que la situation se dégrade tous les jours, les occidentaux s’apprêtent à évacuer le pays dans des conditions qui risquent bien de ressembler à celles dans lesquelles les Etats Unis ont du évacuer le Viêt-Nam.

 

Comme on peut considérer que les dirigeants des Etats Unis, du Royaume Uni et de la France sont des gens intelligents, doit-on craindre qu’ils aient une petite idée « derrière la tête » en prenant le grand risque ( manifestement mal calculé) de déstabiliser, après la Tunisie et l’Egypte, la Libye puis la Syrie ? Et avec elle demain sans doute le Liban ?  Et  avec tous les risques que cela fait courir à l’Etat d’Israël alors qu’est  programmée la demande de reconnaissance à l’ONU de l’Etat Palestinien et qu’ils n’ont rien fait de sérieux pour tenter d’imposer la Paix entre les deux Etats depuis 1967.

 

Après le printemps, l’été vient de passer, l’automne s’approche et « l’hiver arabe » risque d’étre dur !

 

Surprenant également le fait que les Occidentaux ne semblent plus considérer comme une priorité le risque de voir l’Iran dotée demain de l’arme nucléaire ? ? Inquiétant le fait de voir la Russie accueillir sur son sol le Président de la Corée du Nord !

Inquiétantes les critiques du Président des Etats Unis contre le lancement d’un porte-avion par la Chine qui se montre de plus en plus critique contre le laxisme économique et monétaire  des Etats Unis.

 

Faute de pouvoir espérer régler le probléme de l’endettement généralisé du au laxisme des quarante dernière années par l’inflation qui ruinerait les épargnants, faute de pouvoir espérer une croissance forte, face à un chômage qui risque d’augmenter fortement alors qu’il se maintient depuis de nombreuses années à des niveaux très élevés privant  une grande partie de la jeunesse d’avenir, alors une « bonne guerre » comme ironise souvent  les gens du peuple avec le bon sens qui est le sien, ne serait-il pas la solution ?

 

 La Solution Finale ? Certainement !

 

 Machiavélique ?

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen - dans empireromaineuropeen
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : empireromaineuropeen
  • : Parti supranational pour un empire romain europeen alternative à l'empire américain
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens