Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 11:51

« Les nations ont été construites autrement que ne le racontent leurs histoires officielles. Leurs origines ne se perdent pas dans la nuit des temps, dans ces âges obscurs et héroïques que décrivent les premiers chapitres des histoires nationales. La lente constitution des territoires au hasard des conquêtes et alliances n’est pas non plus la genèse des nations : elle n’est que l’histoire tumultueuse de principautés et de royaumes.
La véritable naissance des nations, c’est le moment ou une poignée d’individus déclare qu’elle existe et entreprenne de le prouver. Les premiers exemples ne sont pas antérieurs au XVIIIième siècle …la nation naît d’un postulat et d’une invention. Mais elle ne vit que par l’adhésion collective à cette fiction »

 ( La création des identités nationales d’A-M Thiesse).

 

 
« Les nations ne sont pas quelque chose d’éternel. Elles ont commencé, elles finiront. La confédération européenne, probablement les remplacera »

( 1882,  E. Renan )

 

 

Force est de constater que le principe des nationalités ne s’est développé en Europe et en Amérique qu’au début du  XIX° en entrainant la dislocation des empires et que seulement deux siècles plus tard  l’Etat national européen a  perdu déjà  de son utilité et va  se déliter progressivement dans de grands ensembles que l’on peut qualifier d’empires alors que le processus national vient seulement de s’achever en Europe avec l’éclatement de la Yougoslavie et de l’Union Soviétique.

 

Force est également de constater que cette phase récente et courte de l’histoire de l’Europe  et de l’Amérique n’a  pas encore eu lieu  dans une partie  de l’Asie et en Afrique.

 

Ainsi l’on peut affirmer qu’il n’y a pas de nation Afghane, pas plus que  nation Cote d’Ivoirienne, Irakienne, Libyenne, Soudanaise, Kosovare……etc

 

Or de manière parfaitement inconsidérée, l’Europe a ouvert la boite de Pandore en admettant  l’indépendance du Kosovo alors qu’en patientant un peu le problème aurait pu étre simplement résolu par l’intégration des Etats de l’ex-Yougoslavie dans l’Union Européenne de  même qu’en cas d’éclatement d’Etats de l’Union, les nouveaux états nés d’un tel éclatement resteront membres de celle-ci.

 

En effet avec le précédent du Kosovo, l’ONU a implicitement  abandonné  le principe sacro-saint pour l’Afrique de l’intangibilité des frontières nées de la colonisation européenne.

 

Ainsi l’ONU a fini  par admettre la partition du Soudan. Demain elle se verra contrainte d’admettre celle de la Cote d’Ivoire, de la Libye, du Nigéria, du  Congo   …….de même que de l’Afghanistan , de l’Irak et même du Pakistan  et plus généralement de tous les états du monde ou le système tribal  a conservé son importance ou certains peuples minoritaires n’acceptent pas leur intégration à un peuple majoritaire  c'est-à-dire globalement d’Etats que l’on ne peut qualifier de Nationaux.

 

Et avant cela ces Etats seront la proie de guerres civiles incessantes dans lesquelles il sera parfaitement inutile que l’Occident intervienne pour essayer de maintenir militairement leur unité car ils sont  naturellement voués à l’éclatement voire même un tel éclatement est souvent encouragé inconsciemment par lui par l’apport d’un soutien partial  à  l’une des fractions de leur population.

 

Après le Kosovo, l’Irak, l’Occident en  Libye, en Cote d’Ivoire, risque fort de se rendre compte un peu tard que sous couvert de soutenir la démocratie, il  a favorisé en fait la partition future d’états qu’il avait crées tout à fait artificiellement sans se soucier aucunement  de la volonté des peuples.

 

Or si en Europe, notamment après les guerres napoléoniennes avec le Congrès de Vienne,  ou après la deuxième guerre mondiale  avec le traité de Versailles, des rattachements à certains états ont été imposés à certains peuples, la partition éventuelle de tels états pourra désormais se faire sans guerres civiles car les états nés de cette partition resteront intégrés à  l’Union Européenne, futur Etat Fédéral  ( un peu comme le processus de création du canton du Jura au sein de la Confédération Helvétique), en revanche, un tel processus est exclu  dans l’immédiat au Proche Orient ou en Afrique de telle sorte que plutôt que de chercher  à appuyer, sous couvert de défense des droits de l’homme, telle ou telle faction, l’ONU ferait mieux d’organiser  pour tous ces états un  processus  d’éclatement pour permettre aux peuples qui ne veulent pas cohabiter pacifiquement de s’ériger en états nationaux  tout en prévoyant progressivement la création de  structure régionale  de type confédéral pour les amener à conserver entre eux un minimum de coopération.

 

L’ONU ne doit absolument pas compter disposer encore longtemps du bras armé de l’OTAN pour effectuer des opérations militaires dans le monde qui ne pourront que se multiplier  et feront de l’OTAN  sur le plan militaire l’équivalent , il n’y a pas si longtemps, du FMI sur le plan économique  c'est-à-dire un instrument haï des Occidentaux. D’autant moins que ce rôle de bras armé de l’OTAN divisera de plus en plus l’Union Européenne.

 

Le temps de l’ingérence est fini ! Celui des Philosophes de salon aussi !  Il faut revenir rapidement à la  «  Real  Politik » si l’on veut éviter avec la crise économique mondiale, qui ne va pas s’arrêter, l’embrasement généralisé du monde y compris occidental  notamment par la mise à mal des sources d’approvisionnement  des Etats.

 

L’ONU  doit donc réunir au plus vite un deuxième Congrès de Vienne !

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen - dans empireromaineuropeen
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : empireromaineuropeen
  • : Parti supranational pour un empire romain europeen alternative à l'empire américain
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens