Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 avril 2022 5 01 /04 /avril /2022 10:33

 

Le gazoduc Nord Stream 2 n’ayant pas été mis en fonction, un tiers du gaz qui arrive de Russie en Union Européenne transite par le gazoduc Nord Stream 1 qui passe par l’Ukraine et fournit encore aujourdhui à 12 millions d’ukrainiens leur gaz   (seuls 300 000 abonnés à l’est du Dniepr ont eu leur compteur fermé pour des raisons de sécurité ).

En refusant l’injonction à l’Union Européenne du président Poutine de payer à compter de ce jour 1er avril à Gazprom le gaz en rouble  -ce qui ferait automatiquement remonter le rouble qui a commencé  dès hier à remonter-  la France et l’Allemagne sous la pression des Etats Unis prennent le risque de ne plus recevoir de gaz russe les empêchant de reconstituer leur stock imposant aux  Français  et aux Allemands  de fortes privations de gaz et d’électricité dès maintenant et surtout l’hiver prochain alors que les Ukrainiens continueront d’en recevoir.

Il y a quelque chose qui sera vite inadmissible pour les Français et les Allemands  ce sera d' être sanctionnés non seulement en subissant des coupures mais en payant leur gaz et leur électricité mais également  leur essence  beaucoup plus cher que les Russes en conséquence de sanctions contre ceux-ci au nom d’une solidarité vis-à-vis des Ukrainiens.

Et il va être trés difficile aux gouvernants français et allemands de faire comprendre à leurs concitoyens que ce n'est pas la Russie qui refuse de nous vendre du gaz mais la France et l'Allemagne qui refusent de lui payer dans sa monnaie le rouble au motif juridique certes valable que les contrats prévoient un paiement en euros, mais qui leur passe largement au-dessus de la tête.

Et on peut douter que les Polonais, les Lituaniens, pourtant très proches des Ukrainiens acceptent longtemps de s’autosanctionner et quasi certains que la Suisse ne s’aligneront pas cette fois sur l’Union Européenne.

Si la Banque Centrale Européenne peut, et  on peut se demander si elle en a le droit, refuser d'acheter des roubles pour alimenter dans cette devise les banques européennes  par lesquelles se font les paiements à Gazprobank banque de Gazprom qui n'a pas été débranchée du systéme swift, et leur interdire d'ouvrir des comptes en rouble chez Gazprobank (ce qui les obligerait à acheter du rouble contre des euros) en revanche la Banque Centrale polonaise comme la Banque Nationale Suisse par exemple restent parfaitement libres  de fournir leurs banques en roubles en  en achetant contre leur monnaie  et surtout les banques dont beaucoup de traders en pétrole se trouvent à Genève sont clients, d'ouvrir des comptes en rouble chez Gazprobank en  les approvisionnant  par conversion de leurs euros soit par cette dernière  soit par leurs propres banques en suisse  qui s'approvionneraient auprès de la BNS, contraignant celle-ci à acheter du rouble. Ce qu'elles semblent bien avoir commencé de faire.

Le Président Poutine est peut-être fou selon les affirmations un peu irresponsables de certains de nos dirigeants,  il s'avére être plus intelligent que la moyenne d'entre eux.

Partager cet article
Repost0

commentaires