Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 décembre 2020 2 01 /12 /décembre /2020 13:50

Union Européenne- Otan- Russie- Turquie-Occident- Etats Unis – Chine-RCEP- TPP- Renaissance

La stratégie des Etats Unis consistant à concentrer  l’essentiel de leurs moyens militaires pour parer à la montée en puissance de l’armée chinoise se poursuivra dans les années à venir quel que soit le président des Etats-Unis de sorte que  les moyens prépositionnés sur le continent européen qu’ils affecteront à l’Alliance Atlantique pour la défense de leurs alliés européens continueront de se réduire alors qu’ils sont déjà largement insuffisants face à une Russie qui a reconstitué une grande partie de sa puissance militaire. Or, en supposant qu’ils trouvent intérêt à respecter l’article 5 du Traité de l’Atlantique Nord, cela ne pourrait se faire désormais qu’après de longs mois par un débarquement de moyens sur le continent européen qui s’avérerait aujourdhui beaucoup plus problématique qu’en 1944. Quant bien même leurs alliés européens augmenteraient sensiblement leurs moyens de défense dans les prochaines années, le faible contingent de troupes US restant stationnés en Europe susceptibles de se battre avec les faibles armées de l’Union ne feraient pas le poids en cas d’offensive éclair conventionnelle russe.

Les Etats Unis ne veulent plus être les gendarmes du Monde et imposer le modèle occidental. Et ils ont raison. Mais si l’Union Européenne ne doit, pas plus que les Etats Unis, continuer  de vouloir imposer son modèle occidental, elle doit se donner les moyens de sa survivance en Europe en établissant un modus vivendi entre tous les peuples du continent européen.

L‘Otan n’est pas seulement  en état de mort cérébral mais de décrépitude physique.

D’ailleurs le Général de Gaulle ne croyait déjà plus en 1966   à l’intérêt pour la France de faire partie de l’Otan

« La France considère que les changements accomplis ou en voie de l’être, depuis 1949, en Europe, en Asie et ailleurs, ainsi que l’évolution de sa propre situation et de ses propres forces ne justifient plus, pour ce qui la concerne, les dispositions d’ordre militaire prises après la conclusion de l’Alliance. »

se souvenant sans doute que les Etats Unis n’étaient intervenus seulement qu’en 1917 et en 1942.

Faute de pouvoir imaginer de mettre sur pied une défense européenne intégrée dans un avenir raisonnable, l’Union Européenne, à défaut la France seule, ferait mieux de revenir à une Real Politik en cessant de vouloir donner des leçons  à la Russie dont la très grande majorité des Russes,  très patriotes,  se moquent comme d’une guigne et chercher à signer un grand traité avec la Russie. Et dans cette perspective quitter une Otan qui compte désormais parmi ses membres un de ses ennemis déclarés la Turquie qui collabore avec la Russie mais dont la collaboration ne manquera de rencontrer rapidement  de graves difficultés qui en refera les ennemis séculaires  qu’ils ont toujours été. Or comme une alliance avec la Chine dont les intérêts s’opposeront de plus en plus aux siens ne durera pas,  la Russie ne manquera pas de saisir l’opportunité d’un tel retrait de la France de l’OTAN pour refonder avec elle l’alliance qui existait jusqu’en 1917  et de facto au cours de la deuxième guerre mondiale.

Comme les Etats Unis, l’Union Européenne doit mettre un terme à la mondialisation qui a ruiné ses classes moyennes et cesser  de négocier des traités de Libre Echange tout azimut. On observera que face à la volonté des Etats Unis de constituer un front uni dans le cadre du Quad (Quadrilateral Security Dialogue) entre eux, le Japon, l’Australie et l’Inde, la Chine répond à sa manière par la signature du RCEP, grand traité commercial avec tous les pays de l’ASEAN (Indonésie, Thailande, Singapour, Malaisie, Philippines, Vietnam, Birmanie, Cambodge, Laos et Brunei). Il n’apparait plus guère envisageable désormais pour les Etats Unis de faire revenir à la surface le TPP  entre 12 Etats ayant une façade sur le Pacifique (Etats Unis, Canada, Mexique, Chili, Pérou, Japon, Malaisie, Vietnam, Singapour, Australie et Nouvelle-Zélande ) qu’ils ont torpillé sous le président Trump.

Par ailleurs les Etats Unis  continueront de se trouver sinon confrontés à la question l’autonomie de Hong-Kong mais surtout à celle de l’indépendance de Taiwan sans compter celle de l’occupation illicite au regard du droit international et à la militarisation de nombreux ilots de la mer de Chine que la Chine tend à considérer comme une mer intérieure. Cette rivalité Etats Unis avec une Chine qui ambitionne de prendre la première puissance mondiale ne peut que déboucher sur un conflit dans lequel il serait actuellement impossible pour l’Union Européenne de ne pas être à ses côtés.

Comme l’avait très bien vu le Général de Gaulle, l’avenir de la France et de l’Union Européenne est celui de l’Europe de Brest à Vladivostok.

Il est donc impératif de réintégrer la Russie dans le concert des nations européennes plutôt que de la voir faire alliance avec une Chine de sorte que si un conflit venait à se déclarer entre les Etats Unis et la Chine, l’Union Européenne, alliée de la Russie, se trouveraient dans le même camp  et pourraient décider s’ils ont intérêt à intervenir au côté des Etats Unis et de leurs alliés asiatiques..

Sur le plan économique des accords d’exclusivité réciproques devront être conclus entre l’Union Européenne et ses 450 millions de citoyens et les 160 millions de Russes, Biélorusses…

L’Union Européenne doit comprendre rapidement que sa position de vassale des Etats Unis ne lui garantit plus sa sécurité militaire et économique et Il est de la responsabilité de la France, désormais seule puissance nucléaire de l’Union Européenne de l’amener dans la voie d’un traité global avec la Russie.

L’Occident européen, actuellement en plein déclin doit à nouveau être incarné par une Vielle Europe  héritière d’Athènes et de Rome,  régénérée par ses peuples de l’Est,  avant que comme elle ils ne soient complétement  abrutis  par  une américanisation  délétère sur fond de déliquescence sociétale et redevenir avec ses plus de 750 millions d’Européens la première puissance mondiale militaire et économique, loin devant les Etats Unis et sa rivale la Chine

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : empireromaineuropeen
  • : Parti supranational pour un empire romain europeen alternative à l'empire américain
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens