Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 septembre 2017 4 14 /09 /septembre /2017 14:52

 

Depuis les années 1990, plusieurs pays ont supprimé la conscription. A commencer par la Belgique en 1995, puis la France, l'Italie l'Espagne et enfin l'Allemagne. C'est la Grande-Bretagne qui avait montré l'exemple, puisque elle était passée dès 1963 à une armée de métier.

Cette décision avait permis au pays de se doter très tôt d'une force d'intervention réputée et bien entraînée. Le problème, c'est que depuis plusieurs années, les forces britanniques ont du mal à recruter. La France rencontre le même souci.

Surtout le changement des menaces ne permet plus de se contenter de disposer d’armées européennes sous la forme de Corps expéditionnaires réduits   constitués de  militaires de carrières .

Il n’est peut-être pas inutile de rappeler qu’ainsi la France ne dispose plus que de seulement 20 régiments d’infanterie totalisant environ 25 000 fantassins.

Il n’est guère contestable que la Défense Opérationnelle du Territoire européen ne saurait être assurée par des armés de métiers au format réduit. Nécessairement face à une augmentation des menaces ,pas seulement terroristes sur le continent, le rétablissement de la conscription devient inéluctable.

Or plus le temps passe plus un tel rétablissement s’avérera très difficile en raison de la disparition de l’encadrement susceptible d’être puisé dans le réservoir d’anciens officiers et sous-officiers issus soit de l’armée de métiers soit du service militaire obligatoire.

En effet l’encadrement de la troupe requiert un minimum de 10% d’Officiers et Sous-officiers.

Or celui-ci ne peut être issu de l’armée de métiers aux effectifs réduits et pouvant être appelée sans délai à remplir des missions notamment hors du théâtre européen

La Suède a décidé de rétablir le service militaire à partir de 2018, alors qu’elle ne l’avait abandonné qu’en 2010. En revanche la Belgique mais aussi la France a suspendu la conscription depuis bientôt 20 ans de sorte que les cadres  de la réserve opérationnelle sont tout à fait insuffisants puisque pour un contingent de l’ordre de 750 000,le besoin de cadres s’élève à environ 75 000 en année pleine de sorte qu’il serait nécessaire de faire appel à des anciens sous-officiers et officiers de réserve dont les plus jeunes approchent la quarantaine avec une moyenne d’âge proche de la cinquantaine et ayant terminé toute activité militaire depuis  25 ans en moyenne. En outre en supposant  le rétablissement d’un service militaire obligatoire de 3 mois seulement avec  un effectif de 600 000  ( les 150 000 autres étant affectés à un service civil) soit un contingent incorporé de 150 000  mais une possibilité d’astreinte de seulement 1 mois pour les cadres rappelés compte tenu de leur activité professionnelle civile, le besoin  s’établit à 15 000 par mois soit 180 000 pour l’année.

Sur ce point les grands Etats de l’Union comme l’Allemagne, l’Italie, la Pologne ou l’Espagne sont mieux lotis dans la mesure où ils ont abandonné le Service militaire depuis un peu moins longtemps que  la France.

Même si une guerre civile dans un Etat ou un conflit ne devait survenir que dans quelques années Il est donc bien évident que  plus on attend pour rétablir le service militaire, plus ce sera difficile  de le faire. Si des Etats comme la Belgique ou la France différent encore de quelques années ce rétablissement, il leur faudra, au moins 10ans pour  le faire en mobilisant pour cela, en supposant que les circonstances le permettent, une partie des cadres militaires de carrière,, indépendamment des problèmes budgétaires, de casernement et d’équipement.

Or il n’a pas fallu 10 ans à un Hitler pour réarmer l’Allemagne et nul ne peut croire que si une menace importante contre l’Europe  Occidentale devait apparaitre, l’Europe disposerait de 10 ans pour remettre à niveau sa défense telle qu’elle existait encore il y a 20 ans.

Et il est avéré que les USA ne sont plus disposés à supporter  dans le cadre de l’OTAN  la plus grande partie du poids de la défense de l’Union Européenne.

Alors que le recrutement  des militaires de carrière s’avère de plus en plus difficile, le rétablissement  du Service militaire doit être  effectué au plus vite.

Il serait parfaitement irresponsable de la part des dirigeants européens de ne pas prendre  sans attendre la décision générale de rétablir un service militaire obligatoire dans tous les-Etats  de l’Union Européenne.

Rappelons que l’Autriche, neutre, ne l’a jamais supprimé et qu’un pays comme la Suisse, neutre aussi enclavé dans l’Europe, et n’ayant subi aucun conflit depuis  près de 200 ans n’a jamais envisagé d le supprimer.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : empireromaineuropeen
  • : Parti supranational pour un empire romain europeen alternative à l'empire américain
  • Contact

Recherche

Liens