Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2016 1 15 /02 /février /2016 15:32
Désaccords de Munich-Syrie-Russie-Turquie-Kurdes PYD/FDS-Otan- Alliance Atlantique-Risque d’escalade-Guerre mondiale- pape – patriarche de Moscou- Groupe de Višegrad-Suède-Finlande

La réunion ce week-end des 13 et 14 février 2016 à Munich sur la situation en Syrie a confirmé le fossé stupide qui continue de se creuser entre la Russie d’une part et les Etats membres de l’Otan notamment les Pays du Groupe de Višegrad ( Pologne-Hongrie-Tchéquie-Slovaquie) mais aussi les neutres tels que la Suède, l’Autriche et la Finlande d’autre part à cause de la guerre de Syrie et de la position adoptée par la Turquie, membre de l’Alliance Atlantique.

La Turquie, tout en reprochant comme ses alliés de l’Otan à la Russie de ne bombarder que les rebelles syriens musulmans modérés plutôt que Daech bombarde les Kurdes de Syrie du PYD plutôt que Daech lalors que les Kurdes constituent pratiquement les seuls troupes fiable au sol sur lesquelles les Occidents peuvent compter pour vaincre Daech.

Si la véritable cible de la Turquie est le PYD ou le FSD « la Turquie fait une erreur monumentale. Une offensive contre le PYD aurait pour effet d’ouvrir la voie à Daech et serait perçue comme une agression par le régime syrien et ses alliés russes et iraniens qui ne manqueraient pas de riposter. La Turquie le paierait très cher » estime Unal Ceviköz, ancien ambassadeur de Turquie à Bagdad.

Or on peut douter qu’en dépit des injonctions des USA et de la France, le gouvernement turc cesse ses actions sur le territoire syrien contre les rebelles syriens kurdes car il estime qu’il détient un atout majeur vis-à-vis de l’Union Européenne qui a besoin de sa coopération pour éviter un nouvel afflux de réfugiés syriens vers la Grèce en provenance de son territoire.

En cas de réaction probable de la Russie contre la Turquie sur le territoire Syrien mais éventuellement même sur son propre territoire, celle-ci croit-elle alors sérieusement qu’elle pourra appeler à l’aide ses alliés d l’Alliance Atlantique sur la base de l’article 5 du Traité de l’Atlantique Nord.. Si oui, elle se trompe vivement car malgré la pression des Etats membres du Groupe de Visegrad, de la Suède, de l’Autriche ou de la Finlande, ni l’Allemagne, ni le Royaume Uni ni la France disposent actuellement des moyens militaires et d’armées entrainées dont ils disposaient il y a encore vingt-cinq ans pour pouvoir s’opposer à l’armée russe en cours rapide de reconstitution. En outre aucun citoyen européen ne veut mourrir pour la Syrie ni 'aucun citoyen américain alors que sans les Etats Unis, l'Unîon européenne est pratiquement est pratiquement sans défense vis à vis de la Russie.

Si le choix de la ville de Munich a quelque chose de tristement prémonitoire, c’est que, par les désaccords profonds qu’elle a révélés, elle annonce un risque d’escalade rapide pouvant mener à une troisième guerre mondiale.

On peut comprendre le sens de la réunion à Cuba du Pape François avec le Patriarche de Moscou qui soutient ostensiblement la politique de Vladimir Poutine comme défenseur non seulement des Chrétiens d’Orient mais plus généralement des valeurs occidentales.

Or force est d’accepter de voir que le Pape est bien loin de condamner les propos du Patriarche.

Partager cet article

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : empireromaineuropeen
  • : Parti supranational pour un empire romain europeen alternative à l'empire américain
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens