Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2015 7 13 /12 /décembre /2015 18:17
AEGG-Front National- Valeurs nationales- National Socialisme-Partis traditionnels-Euro- Union Européenne-Front Européen-Parti impérial-Gardes Frontières –Gardes Côtes européens- Frontex- Tarif extérieur commun –accords Fatca-OMC

Force est d’admettre aujourd’hui qu’environ la moitié sinon plus des électeurs français de droite qu’ils soient du Front National, des Républicains, du Modem, de l’UDI… et même de la Gauche approuvent certaines positions du Front National même s’ils ne votent pas pour lui et n’envisagent pas de le faire.

A ce titre, au-delà de sa volonté de racolage auprès des électeurs du Front National, le président des Républicains Mr Sarkozy a raison de proclamer désormais qu’il n’y a pas de honte à voter Front National et de cesser d’ostraciser ceux-ci.

Mais il est un domaine où les positions du Front National sont non seulement stupides mais suicidaires c’est celui de l’Economie alors pourtant qu’il est établi que beaucoup de ses électeurs pensent qu’il est capable de résoudre le problème du chômage que n’ont pas réussi à vaincre ni la Droite ni la Gauche traditionnelle.

En effet le « National Socialisme » défendu par ce parti avec retour des frontières intérieures non seulement policières mais surtout douanières des Etats membres de l’Union Européenne, le rétablissement du Franc et le rétablissement des droits de douane signent la fin du Grand Marché unique et le repli d’une part sur le marché intérieur, puis d’autre part, pour tenter d’assurer l’équilibre de la balance commerciale, le recours à la politique permanente de « dévaluation compétitive » rendue nécessaire par le retour d’une inflation plus forte que chez ses concurrents qui a mené pendant plus d’un demi-siècle au déclin de la France et à un inflation galopante qui a ruiné les masses populaires en permettant à un Etat impécunieux de rembourser ses dettes en « monnaie de singe ». Sans que pour autant cela puisse avoir un effet notable sur le chômage. Sans compter que la dette publique française se trouvant détenue à 60 % par des Etrangers, la France se trouvera dans une quasi-impossibilité de se refinancer par ceux-ci mais également par les Français qui exigeront pour lui prêter des taux d’intérêt de plus en plus élevés qui auront tôt fait de l’asphyxier.

Certes arrivé au pouvoir en janvier avec un chômage de plus de 3.500.000 allemands, Hitler a cru pouvoir trouver une troisième voie entre le capitalisme libéral et le socialisme internationaliste mais en réalité n’a réussi à abaisser le taux de chômage, comme les USA d’ailleurs, essentiellement en restaurant la monnaie et développant considérablement l’industrie d’armement.

Or même si la France et les autres pays européens ont un besoin réel de reconstituer leurs armées, ce n’est pas la relance de l’industrie d’armement qui suffira à résorber le chômage d’autant qu’aucun gouvernement même d’extrême droite, ne pourra, en raison du niveau actuel de l’endettement public, consacrer une part beaucoup plus forte du budget actuel à l’armée.

Ce n’est donc pas en critiquant certaines idées défendues par le Front National partagées en définitive par la majorité des Français que les partis traditionnels qui se veulent républicains peuvent lutter contre la montée des idées économiques Nationales Socialistes mais en montrant que s’ils n’ont pas été capables depuis des décennies de lutter contre la montée du chômage, c’est précisément par ce qu’ils ont cru pouvoir lui appliquer un traitement technocratique national très énarque à coup d’aides, de subventions, de dégrèvements, de prêts bonifiés multiples alors que les employeurs attendent tout simplement de l’Etat qu’il leur assure de bonnes Conditions Cadres comme le montre la réussite du modèle économique suisse.

En revanche, au lieu d’accuser l’Union Européenne de tous les maux, y compris la plupart du temps de ceux dont ils sont les premiers responsables, les partis traditionnels devraient montrer qu’ils sont réellement déterminés à sauver leurs pays en défendant l’Euro, en acceptant d’abandonner une partie de leur souveraineté pour obtenir la création d’un corps des gardes-frontières et garde-côtes européens chargés des contrôles de douanes et de polices aux frontières extérieures de l’Europe, en exigeant de renoncer à l’OMC et à la politique de mondialisation qu’elle a engendrée en mettant en concurrence abusive des pays à systèmes sociaux et aux normes de sécurité trop éloignés, et exigeant la révision du Tarif extérieur Commun et l’abandon des négociations sur les accords Fatca, en réclamant la mise en œuvre sans délai du plan de grands travaux européens en matière d’infrastructure de 300 milliards.

Par ailleurs alors que l’Allemagne a un besoin de main d’œuvre très importants, nos partis traditionnels devraient faire proposer par toutes les Agences de l’emploi des Cours gratuits d’Allemands et passer un accord avec l’Office de l’emploi d’Allemagne pour pouvoir disposer de toutes ses offres d’emplois. D'une manière générale, ils devraient faire proposer par les offices d'emplois des Etats de l' Union à fort taux de chômage des cours et des stages de langues des pays à faible taux de chômage de l'Union pris en charge par elle pour favoriser la mobilité professionnelle en son sein.

Enfin ils devraient obtenir de l'Union Européenne que soit appliquer une véritable préférence en matière d'emplois au profit des citoyens de l'Union Européenne en exigeant une lutte efficace contre l'émigration par l'instauration de lois uniques dans toute l'Union en matière d'émigration, d'octroi de la nationalité donnant droit à la citoyenneté, de regroupement familial...

Pour s’opposer à la montée de l’extrême droite en Europe, il n’y a qu’une seule solution, celle de créer un Front Européen constitués de Jeunes qui croit à l’avenir de leur pays dans le cadre d’une Union sans cesse approfondie en marche vers une Europe Fédérale d’Etats Régionaux avec à sa tête une personnalité élue exemplaire capable d’incarner comme empereur les valeurs communes de tous les Européens et non un retour en arrière vers un nationalisme frileux et impuissants qui ne fera que nous reconduire avant longtemps à l’affrontement entre pays européens c’est-à-dire à une nouvelle guerre civile européenne qui marquera cette fois la fin de l’Histoire de notre civilisation.

Partager cet article

Repost 0
Published by Parti imperial romain europeen
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : empireromaineuropeen
  • : Parti supranational pour un empire romain europeen alternative à l'empire américain
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens